Les anciens combattants de Cap-Pelé victimes d’une fraude

Un ancien président de la filiale 91 de la Légion royale canadienne à Cap-Pelé est accusé d’avoir vidé les comptes de l’organisation.

Martin Douglas Smith fait face à deux chefs d’accusation criminelle de fraude.

Selon les documents obtenus par l’Acadie Nouvelle, l’homme âgé de 62 ans de Petit-Cap est accusé d’avoir soutiré de la Légion de Cap-Pelé une somme supérieure à 5000 $, «par tromperie, mensonge ou autre moyen frauduleux».

Il est aussi accusé d’avoir réalisé de faux chèques. Les faits reprochés se seraient produits entre le 10 octobre 2018 et le 1er mars 2019.

Jusqu’à la fin de l’année 2018, Martin Smith assurait la présidence de la filiale 91 de la Légion royale canadienne de Cap-Pelé, avant d’être élu trésorier de l’organisation.

M. Smith a plaidé non coupable vendredi matin, lors de sa quatrième apparition en cour provinciale. Le juge Luc Labonté a déterminé la date du procès, qui se tiendra devant juge seul, au 7 mai.

Le directeur général provincial de la Légion royale canadienne, Jack Clayton, indique qu’une plainte a été déposée à la GRC pendant l’été 2019 après que des irrégularités eurent été constatées.

«Il a vidé le compte principal de la filière et le fonds en fiducie de la campagne des coquelicots», allègue-t-il.

Ces faits n’ont pas été démontrés en cour.

«La banque a appelé le président de la filiale en demandant pourquoi l’organisation était à découvert. On a découvert très rapidement que tous les fonds avaient disparu.»

Le Fonds du coquelicot de la Légion offre un soutien et une aide financière aux vétérans et à leur famille dans le besoin.

Ulysse Babineau, nommé président de la filiale de Cap-Pelé fin 2018 et principal témoin dans cette affaire, a été emporté par le cancer en octobre.

Selon le Code criminel, un individu reconnu coupable d’une fraude de plus de 5000$ est passible d’une peine maximale de quatorze ans d’emprisonnement.

À la sortie du tribunal, vendredi, plusieurs vétérans ont confié être secoués par cette affaire. «Nous avons été très déçus d’apprendre qu’un membre ait pu faire ça à ses compagnons», confirme M. Clayton.

Pour aider les vétérans à se remettre sur pied, la direction provinciale de la Légion royale canadienne a fait cadeau de la cotisation annuelle aux membres de Cap-Pelé. Les filiales des districts Kent-Sud et Westmorland-Albert se sont également cotisés pour permettre au groupe d’entreprendre leur campagne des coquelicots à l’automne 2019.