Chanter pour briser le silence entourant la santé mentale

Afin de briser le silence et les tabous liés aux troubles de santé mentale, trois artistes de la scène musicale acadienne ont conçu le spectacle Le Mal de Trois Mâles.

Frank Williams, Marty B et Guy Godin offrent ainsi un mélange de témoignages personnels, de chansons et d’humour qui permet d’ouvrir la discussion autour de la santé mentale. Les trois artistes qui ont vécu à un moment ou un autre de leur vie des troubles psychologiques ont eu envie de partager leur expérience avec le public.

Marty B (Martin Bourque) souligne que bien des hommes préfèrent taire leurs problèmes de santé mentale, de crainte d’être stigmatisés. Dans leur cas, ils ont choisi la voie de la parole afin d’encourager les gens à en parler.

«On est trois mâles qui parlent justement de quelque chose que les hommes ne parlent jamais. De mon expérience, les hommes ont plus honte et ils sont plus réticents à aller chercher de l’aide. Il y a tout de même des hommes qui le font», a affirmé Frank Williams qui partage sa vie entre la musique et son poste d’infirmier en psychiatrie.

De l’intimidation à l’anxiété en passant par la dépression et le deuil, ils abordent des troubles psychologiques plutôt communs, mentionnent-ils. Pour sa part, Marty B vit de l’anxiété depuis très longtemps, probablement dû aux nombreuses chirurgies cardiaques qu’il a subies dans sa jeunesse.

«Je suis aussi une personne qui est dépressive même si on n’a pas tout le temps l’air de ça. J’ai passé deux ans en dépression, il y a quelques années… En jasant avec Guy Godin, on s’est dit qu’une personne ne pouvait pas vivre dans ce monde sombre pendant longtemps seule et qu’il fallait que je fasse quelque chose avec ça», a confié Martin Bourque.

C’est en échangeant tous les trois et en parlant de leurs défis respectifs qu’ils ont eu l’idée de créer ce concept de spectacle. Le multi-instrumentiste Guy Godin qui vit avec une déficience visuelle depuis la naissance a subi de l’intimidation dans sa jeunesse. Frank Williams a été diagnostiqué d’un trouble de l’anxiété généralisé à l’âge de 32 ans.

«À l’école, je n’ai jamais pu lever ma main dans la classe pour poser une question. Juste l’idée d’avoir l’attention sur moi, c’était impensable.

C’était intense, mais dans mes 30 années à vivre avec l’anxiété, j’ai appris à contrôler mon anxiété plutôt qu’elle me contrôle. Comme j’ai vécu avec ça toute ma vie, je me suis dit que ce serait cool d’en parler devant un public», a confié l’ex-étoile de l’émission La Voix.

Musique, humour et sensibilité

En spectacle, les trois artistes se confient avec sensibilité. En mixant leurs témoignages avec de la musique et une bonne dose d’humour, ils cherchent à sensibiliser les gens à leur cause.

«On est vraiment ouvert. On n’est pas des héros, on est trois hommes typiques qui vivent dans une société qui va vite», a poursuivi Guy Godin qui a aussi une formation universitaire en psychologie et en travail social.

Parler de santé mentale permet déjà d’ouvrir une porte vers une plus grande stabilité et un équilibre, estime Marty B. Si avant de monter sur scène, il ressent de l’anxiété, il n’hésite pas à en parler avec ses collègues et même devant le public.

«Sur la scène, je pense que c’est la place où je suis le plus confortable. Je fais tout le temps de l’anxiété avant et en parler, ça fait du bien et on feel mieux.»

Dans cette série de spectacles, ils revisitent le répertoire de chacun tout en allant puiser quelques titres d’autres auteurs-compositeurs comme Zachary Richard, Laurie LeBlanc et Leonard Cohen. La plupart des pièces ont un lien avec le thème.

À la fin des concerts, si le temps le permet, les musiciens échangent avec la foule.

La tournée Le Mal de trois Mâles est présentée dans le cadre du Mois de la prévention du suicide en collaboration avec plusieurs organismes communautaires et culturels. Neuf spectacles dans les écoles et pour le grand public sont prévus à la tournée qui reprend le 15 février à Bouctouche pour se terminer le 22 février à Moncton.

Le groupe a reçu aussi de l’intérêt de la part d’autres diffuseurs de la province et de la Gaspésie. Une nouvelle tournée pourrait alors s’organiser pour le printemps.