Dispute à la législature: un député aurait porté plainte contre un collègue

Un député du gouvernement aurait déposé une plainte au président de l’Assemblée législative après une «altercation» avec un député de l’opposition, selon Blaine Higgs.

Le premier ministre a confirmé jeudi la rumeur qui circulait à Fredericton depuis la veille voulant qu’un incident se soit produit mercredi entre deux élus en marge d’une réunion à huis clos du comité d’administration de l’Assemblée.

«Je comprends qu’il y a eu une petite altercation entre deux membres du comité. L’un du côté du gouvernement et l’autre du côté de l’opposition», a-t-il confié.

«Je comprends qu’une plainte avait été déposée et le président se prononcera sur cette plainte, puis on verra par la suite.»

M. Higgs n’a pas voulu préciser le nom des deux élus ni le parti du député de l’opposition.

Il n’a pas dévoilé non plus les circonstances de l’altercation, se contentant de dire que l’affaire n’a «pas vraiment» été violente.

«Je n’étais pas là. Je n’ai rien vu. Je ne parle pas en connaissance directe de cause, juste à partir de quelques brèves informations»», a-t-il dit.

«Je ne pense pas que des coups de poing aient été donnés ou quoi que ce soit de ce genre.»

Blaine Higgs a indiqué faire confiance au processus et au président de l’Assemblée, Daniel Guitard, pour faire la lumière dans cette affaire.

«Je n’ai pas reçu de plainte directement. Il s’agit d’un processus de l’Assemblée. Ils ont une façon de traiter cette question qui est vraiment bien définie», a dit le premier ministre.

Le président de l’Assemblée n’a pas non plus partagé les détails de l’affaire.

«C’est un sujet extrêmement délicat. Je ne peux presque rien dire. Il y a bel et bien eu un incident qui est arrivé et les gens qui sont (responsables) du processus sont en train de faire leur travail», a indiqué M. Guitard en entrevue téléphonique.

«C’est de nature de ressources humaines alors je ne peux pas commenter plus loin que ça.»

L’Acadie Nouvelle a contacté les trois partis d’opposition pour savoir si l’un de leurs députés était impliqué dans cette affaire.

Une porte-parole du Parti libéral a confirmé qu’il ne s’agissait pas de l’un de leurs élus.

La responsable des communications de l’Alliance des gens a aussi répondu qu’il ne s’agissait pas d’un membre de leur caucus.

La porte-parole du Parti vert a indiqué que le chef du parti, David Coon, ne voulait «pas commenter pour le moment».

Le comité d’administration de l’Assemblée législative est président par le président de l’Assemblée et compte quatre députés du gouvernement, quatre libéraux, deux verts et deux alliancistes.

Le comité est chargé de l’administration, du fonctionnement, de la gestion, de l’entretien et du contrôle des édifices de l’Assemblée législative.

Il est aussi responsable de toute autre question concernant à l’Assemblée et les députés.