Des ténors de la politique municipale au Madawaska sollicitent un nouveau mandat

Deux figurent importantes de la vie politique municipale dans la région du Madawaska entendent solliciter un nouveau mandat et continuer à diriger leur communauté respective.

En pleine tourmente causée par l’annonce de la fermeture partielle de l’urgence de l’Hôpital général de Grand-Sault, le maire de l’endroit, Marcel Deschênes, a confirmé son intérêt à continuer à siéger à la tête de la municipalité.

Le principal intéressé a fait part de ses intentions plus tôt cette semaine lors de la présentation de la réunion publique mensuelle du conseil municipal.

«Dans ma tête et mon coeur, j’ai encore le goût de servir Grand-Saut», a indiqué celui qui cumule déjà plus de 20 années de travail en tant que représentant élu au conseil municipal.

Il va de soi que le dossier de la fermeture durant la nuit de l’hôpital de Grand-Sault risque d’occuper une grande part de l’agenda du maire au cours des prochaines semaines, qu’il soit réélu ou non lors du scrutin municipal du 11 mai prochain.

«On doit se battre pour maintenir les services à la population», a martelé le maire Marcel Deschênes.

Dans la Communauté rurale du Haut-Madawaska, le premier maire élu de l’histoire Jean-Pierre Ouellet a lui aussi confirmé son intention de continuer à représenter les électeurs de l’endroit, tout comme France Roussel, le maire du village de Drummond, qui a fait part de son intention à l’Acadie Nouvelle.