Une «Marche de la victoire» devant les hôpitaux touchés

Les communautés touchées par la fermeture de nuit de leur service d’urgence passent de la parole aux actes. Elles convient la population à la «Marche de la victoire» lundi, jour de la Famille, devant les établissements de santé affectés par la réforme.

L’événement doit débuter à 14h et se déroulera simultanément devant l’Hôpital Stella-Maris de Sainte-Anne-de-Kent, l’Hôpital général de Grand-Sault et l’Hôpital de l’Enfant-Jésus de Caraquet du côté francophone, ainsi que devant l’Hotel-Dieu of St. Joseph de Perth-Andover, le Memorial Hospital de Sackville et le Health Centre de Sussex du côté anglophone.

Ses six établissements en milieu rural verront leur urgence fermer leurs portes de minuit à 8h à compter du 11 mars. L’enregistrement des patients se terminera à 22h.

Selon les réseaux Vitalité et Horizon, ces changements permettront de bonifier en ressources humaines les services essentiels de jour, avec notamment l’ajout d’une infirmière praticienne à chaque endroit et diverses autres initiatives.

Les maires des six municipalités directement concernées par le plan d’action du ministre de la Santé Hugh Flemming ont tenu une téléconférence vendredi matin, tout juste avant le point de presse du député Robert Gauvin.

Il s’agira du premier geste d’éclat des régions rurales affectées depuis l’annonce de mardi.

«Nous nous sommes donné rendez-vous devant chaque hôpital dont l’urgence sera coupée, a expliqué le maire de Caraquet, Kevin Haché. Nous avons aussi une autre rencontre entre les maires mardi à 7h afin de déterminer quelles seront nos prochaines actions.»

Le maire Haché fait un appel à la participation à toute la population de la province de se mobiliser contre les décisions controversées en santé.

Jeudi soir, la Commission des services régionaux de la Péninsule acadienne a proposé que ses municipalités membres adoptent rapidement une résolution demandant la démission ou le congédiement du PDG du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne.

Dans la région de Kent, la Coalition Urgence Sainte-Anne a été formée jeudi soir et tiendra sa première rencontre publique le jeudi 20 février, à 18h, au Centre Kent-Nord Imperial de Richibucto.

Et si jamais le gouvernement Higgs maintient la ligne dure et va quand même de l’avant avec cette réforme malgré la contestation populaire, les six maires se réuniront à l’Assemblée législative le 10 mars et feront front commun, soit la veille de la mise en application du plan. Ce sera alors le dépôt du budget du gouvernement progressiste-conservateur dans ce qui pourrait être le premier pas vers le déclenchement d’élections précipitées au Nouveau-Brunswick.