Le député Kevin Arseneau visé par une plainte

Le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, se dit visé par une plainte de harcèlement déposée par un collègue.

Le membre du Parti vert a relaté sa version des faits dans une publication sur sa page Facebook.

«Suite aux articles parus… je veux vous informer que c’est moi qui est visé par cette plainte.»

Il y a quelques jours, le premier ministre Blaine Higgs et le président de l’Assemblée, Daniel Guitard, refusaient de divulguer les détails d’une plainte en rapport avec une altercation entre un député du gouvernement et de l’opposition.

L’accrochage aurait eu lieu à la sortie du comité d’administration de l’Assemblée législative.

«Une personne s’est dirigée vers moi. Elle s’est approchée très près et à ce moment-là, j’ai été agressé verbalement et elle m’a empêchée de quitter la salle», explique Kevin Arseneau.

Il affirme qu’il sentait que sa sécurité était menacée.

«J’ai donc poussé calmement la personne en question pour pouvoir quitter les lieux. La personne m’a suivi en bas des escaliers et l’agression verbale s’est poursuivie jusqu’à ce que d’autres personnes interviennent.»

M. Arseneau se fait lui aussi avare de détails en disant qu’il respecte le travail qui sera fait par les responsables des ressources humaines sous la politique de respect en milieu de travail et d’harcèlement. Il dit ne pas vouloir commenter davantage pour le moment.

«Sachez que je ne regrette pas mon geste. Toute personne qui craint pour sa sécurité doit pouvoir se sortir d’une situation d’agression. Je déplore que ce genre de comportement ait pris place dans un contexte de travail parlementaire où la démocratie et le respect devrait régner», peut-on lire dans la publication du député.

En entrevue téléphonique avec l’Acadie Nouvelle le 13 février, le président de l’Assemblée, Daniel Guitard, avait confirmé l’existence d’une plainte.

«C’est un sujet extrêmement délicat. Je ne peux presque rien dire. Il y a bel et bien eu un incident qui est arrivé et les gens qui sont responsables du processus sont en train de faire leur travail.»

Présidé par Daniel Guitard, le comité d’administration de l’Assemblée législative compte aussi dans ses rangs quatre députés du gouvernement, quatre libéraux, deux verts et quatre membres du People’s Alliance.

Le comité s’occupe de l’administration, du fonctionnement, de la gestion, de l’entretien et du contrôle des édifices de l’Assemblée législative.

Il est aussi responsable de toute autre question concernant l’Assemblée et les députés.

– Avec la collaboration du journaliste Mathieu Roy-Comeau