Le froid laissera sa place à de la neige au cours des prochaines semaines

S’il n’en tient qu’aux météorologues qui se sont confié à l’Acadie Nouvelle mercredi, le pire de l’hiver est bel et bien derrière nous.

Les traces de la dernière tempête ont beau être encore bien visibles au sol, ce n’est qu’une question de temps avant que les premiers signes véritables du printemps ne se fassent sentir.

De fait, d’un point de vue scientifique, l’hiver météorologique se terminera dès la fin de la semaine prochaine.

«Les saisons sont séparées à date fixe. En tenant compte que les trois mois les plus froids de l’année sont décembre, janvier et février, on considère que le printemps débute le 1er mars», a expliqué André Monette, chef météorologue à MétéoMédia.

«Il reste quand même un peu de temps hivernal au programme, mais la douceur est à venir.»

Après avoir chuté de plusieurs degrés jeudi et se situer entre -10 °C et -12 °C à travers la province, la température devrait bondir de façon appréciable dès samedi.

Dès lors, un long chapitre de plusieurs jours de temps doux s’installera au Nouveau-Brunswick.

En fait, partout en province, la température devrait dépasser le point de congélation dès samedi.

Dans les régions comme Moncton, Fredericton et Saint-Jean, le mercure pourrait aisément indiquer 6 °C lundi, ce qui en ferait une des plus chaudes journées de l’hiver.

Qui plus est, ces températures douces devraient se maintenir jusqu’au vendredi suivant.

Malgré tout, les résidents du Nouveau-Brunswick doivent éviter de remiser dans l’immédiat pelles et souffleuses à neige.

«Mars demeure un mois de tempête, il reste de la neige à recevoir. Au moins, il n’y a plus de froid extrême qui pointe à l’horizon», a tenu à souligner André Monette.

«Le soleil sera de même plus présent que lors des derniers mois, il va se lever plus tôt et se coucher plus tard, ça sera idéal pour la marche et les sports d’hiver.»

Environnement Canada a précisé pour sa part que les gens devraient considérer l’arrivée du printemps le 19 mars, comme il se doit.

«Que l’on soit à Moncton, Miramichi ou à Edmundston, il tombe en moyenne de 60 à 65 cm de neige au Nouveau-Brunswick durant le mois de mars», a indiqué Jill Maepea, d’Environnement Canada.

«Au moins, les pires températures sont passées… Aussi, les gens peuvent se consoler parce que le mercure a généralement été plus élevé qu’à l’habitude en février», a ajouté la météorologue.