Une surprise inoubliable de hockeyeurs du Restigouche à un joueur adverse victime d’un drame

Une équipe du Restigouche de niveau atome a posé tout un geste de générosité envers un jeune joueur québécois blessé à la suite d’un grave accident de la route.

À la première réunion de la saison, Éric Savoie, entraîneur-chef des Vikings du Restigouche, a averti ses jeunes athlètes qu’ils allaient – en tant qu’équipe – réaliser une bonne action au courant de l’année.

«C’est un geste qui amène beaucoup de positif dans une saison. Ça tisse des liens, renforcit l’esprit d’équipe – tant chez les jeunes que les parents –, et créé de beaux souvenirs», croit l’entraîneur.

Cette «bonne action», elle s’est imposée d’elle-même il y a quelques semaines.

Lors d’un récent tournoi de hockey qui se déroulait à Amqui – ville située à environ une heure de Campbellton –, les Vikings ont croisé le fer contre une formation de Mont-Joli. Mais la formation adverse était amputée d’un joueur qui, quelques jours plus tôt, a été impliqué dans un accident de la route, une collision frontale. Celui-ci revenait justement d’une joute de hockey. Il en a été quitte pour une fracture de la jambe. Sa mère par contre, n’a pas eu cette chance. Elle n’a pas survécu.

«Quand on est arrivé au tournoi, les organisateurs nous ont avertis qu’il manquerait quelques joueurs dans l’équipe de Mont-Joli et nous ont raconté la tragédie. Ça nous a tous bouleversés», raconte l’entraîneur-chef.

Pour ne pas troubler ses joueurs, il n’a rien dit sur le coup. Ce n’est que quelques jours plus tard qu’il est revenu sur l’accident.

«Quand ils ont entendu l’histoire, les jeunes sont devenus très émotifs. Ils étaient tous très tristes pour ce joueur de hockey qui a leur âge (10-11 ans), et ils ont voulu faire quelque chose pour lui. On a donc pensé de faire une collecte de fonds afin de lui offrir un cadeau», explique M. Savoie.

Ce dernier a ainsi confectionné un petit panier-cadeaux pour un tirage, question de recueillir des fonds. L’enthousiasme de ses jeunes joueurs a toutefois dépassé de loin ses prévisions. En l’espace d’une semaine, ceux-ci ont vendu pour plus de 2000$ de billets pour le tirage, loin des 300$ ou 400$ espérés.

Ce montant a permis l’achat de cadeaux destinés au jeune homme, quelque chose de bien puisque le budget le permettait. Il restait même un peu d’argent liquide que le jeune hockeyeur pourra utiliser à sa guise. La semaine dernière, M. Savoie, accompagné de quelques parents et de joueurs, est allé rencontrer la jeune victime, qui habite depuis le décès de sa mère chez ses grands-parents.

«On a avisé les grands-parents de notre démarche quelques jours seulement avant d’aller porter les cadeaux. Nous étions une dizaine au total et ce fut une très belle rencontre, un beau moment pour tout le monde. Le jeune était un peu timide au départ, mais ç’a vite passé et il semblait vraiment apprécier le geste, tout comme ses grands-parents qui eux, étaient très émus», relate l’entraîneur.

La rencontre a duré plus d’une heure. Outre les cadeaux, ils ont aussi remis une carte de souhaits signée de la main de tous les joueurs des Vikings.

En temps normal, M. Savoie n’aurait pas publicisé cette histoire. Il s’était d’ailleurs abstenu de l’étaler sur les médias sociaux.

«On n’a pas fait cela pour avoir de la publicité ou se donner bonne conscience. En fait, l’objectif de faire une bonne action était surtout destiné à souder l’équipe, à donner un projet aux jeunes et leur montrer l’impact que leurs gestes peuvent avoir sur la communauté. On voulait aussi leur apprendre une leçon de vie, soit l’importance de donner sans rien exiger en retour, simplement parce que ça fait du bien», dit-il.