Le printemps s’annonce doux, mais enneigé

Contrairement aux deux dernières année, où le printemps a été plutôt froid et tardif, il sera plus commun cette année.

Dans son aperçu du printemps 2020 pour mars, avril et mai dévoilé cette semaine, la chaîne MétéoMédia prévoit une saison au Nouveau-Brunswick qui sera marqué par des températures près des normales saisonnières et des précipitations supérieures à la moyenne.

«Il y aura quelques poussées de douceur à venir, comme ce qui a été vécu en début de semaine. Il ne faut cependant pas s’attendre à un printemps hyper hâtif, même si c’est le souhait de plusieurs», a indiqué André Monette, chef météorologue chez MétéoMédia.

«Le printemps n’aura quand même pas de difficulté à s’installer, ça se fera de façon graduelle.»

Toujours selon MétéoMédia, des systèmes dépressionnaires puiseront ce printemps l’humidité du golfe du Mexique et seront susceptibles de remonter jusqu’au Nouveau-Brunswick avec de bonnes quantités de précipitations.

Malgré tout, mars demeure habituellement un mois d’hiver, avec des chutes de neige qui peuvent atteindre en moyenne 60 cm dans la plupart des régions de la province.

Les prévisions météorologiques à long terme font d’ailleurs état de temps plus froid et de chutes de neige à prévoir une fois la première semaine de mars terminée.

«Les gens devront donc attendre un peu avant de pouvoir porter short et t-shirt à l’extérieur, au moins jusqu’à l’arrivée en avril des premiers mercures de 15°C et 20°C», a souligné le chef météorologue de MétéoMédia.

MétéoMédia s’est également avancé à prédire que les menaces d’inondations seront moindres cette saison au Nouveau-Brunswick comparativement aux dernières années, et ce même si les précipitations seront bien au rendez-vous ce printemps.

«Le couvert de neige est beaucoup moins important que lors des dernières années et la fonte des neiges se fera graduellement. Cela me fait dire que les risques sont moins grands», a souligné André Monette.

Ironiquement, cet aperçu du prochain printemps de MétéoMédia intervient au moment où le Nouveau-Brunswick se relève d’une importante tempête hivernale qui a frappé la totalité de la province, jeudi. -SL