Un livre pour apprendre aux enfants à décoder les émotions

L’Université Laurentienne a décerné le premier prix des réalisations en recherche les plus innovantes de 2019 aux professeurs de l’École de psychologie de l’Université de Moncton, Annie Roy-Charland et Jacques Richard, et à la professeure Mélanie Perron, de l’Université Laurentienne, pour leur livre intitulé Les émotions, comment mieux les expliquer.

Publié en octobre 2019, l’ouvrage vise à promouvoir le développement de la compréhension des émotions chez les enfants francophones. S’il repose repose sur des travaux scientifique, le livre s’adresse à un public âgé de 3 à 12 ans.

Les illustrations ont été réalisées par Émilie Myriam Roy d’Edmundston, Jessica Dénommée et Joannie Quenneville, tous deux résidentes de Sudbury en Ontario. Elles expliquent les activations musculaires et les expressions faciales associées à chaque émotions pour aider l’enfant à transposer cet apprentissage à la vie quotidienne.

L’idée était d’offrir un outil simple et accessible à tous, car des programmes d’apprentissage des émotions existent, mais ils sont longs, lourds, indique Annie Roy-Charland.

«Jusqu’à présent, beaucoup d’outils ont été développés pour permettre la préparation cognitive à l’entrée à l’école, plus que sur la préparation émotionnelle. Les élèves ayant de meilleurs compétences émotionnelles ont davantage de comportements prosociaux et peuvent plus facilement se faire comprendre, ils ont de meilleures relations avec leurs pairs, avec leurs enseignants et fonctionnent mieux en salle de classe.»

Plus on avance dans le livre, plus les thématiques abordées deviennent complexes.

Les trois premières histoires, plus faciles à comprendre, doivent aider les plus jeunes à apprendre à décoder les expressions faciales.

«Lorsque Rosemarie est surprise, sa bouche et ses yeux deviennent tout ronds», peut-on lire dans les premières pages. Les trois suivantes permettent aux 4 à 7 ans d’explorer les émotions en fonction des désirs; et les trois dernières, quant à elles, touchent à des aspects plus complexes comme les émotions mixtes, la honte ou la culpabilité.

Un enfant qui comprend bien ses émotions et celles des autres s’adapte plus facilement à son environnement et réussit mieux à l’école, mentionne Annie Roy-Charland. – Acadie Nouvelle: Simon Delattre

La production du livre a été financée par le Consortium national de formation en santé et son efficacité a été testée auprès de jeunes enfants de Sudbury et de la région du Grand Moncton.

La subvention gouvernementale a permis la distribution de 500 exemplaires dans plusieurs écoles du Nouveau-Brunswick et du nord de l’Ontario. Une version PDF est d’ailleurs accessible en ligne sur le site de l’Université Laurentienne.

http://www.cnfslaurentienne.ca/wp-content/uploads/2019/10/Les-%C3%A9motions_PDF.pdf

«On veut le rendre disponible à grande échelle: les garderies, les écoles, les centres d’intervention en autisme, précise Annie Roy-Charland.  Il est aussi accessible au travers du réseau des bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick. On espère que ça servira au plus grand nombre!»