Direction des soins de santé: les maires de la région de Grand-Sault ont perdu confiance

Dans une lettre acheminée il y a quelques jours à l’attention du premier ministre Blaine Higgs, les maires de la région de Grand-Sault réclament à leur tour de la part du gouvernement la nomination de nouveaux dirigeants au sein du ministère de la Santé et des deux réseaux de santé de la province.

«L’introduction de vos récentes réformes n’a été que désastreuse et les déclarations du ministre Flemming et des PDG des réseaux de la santé n’ont fait qu’intensifier la colère dans nos communautés», ont affirmé d’une même voix les élus de Grand-Sault, Drummond, Saint-Léonard et de la Communauté rurale de Saint- André dans le document écrit.

Selon ces derniers, la confiance d’une bonne part de la population à l’endroit du gouvernement a été brisée, même si le premier ministre a annoncé, le mois dernier, que la fermeture des services d’urgence pendant la nuit prévue le 11 mars dans six hôpitaux ruraux était annulée pour faire place à la tenue de consultations communautaires.

«Le devoir de communiquer toute modification aux soins de la santé de façon claire, nette et de manière opportune repose entièrement sur le gouvernement et ses agents», ont indiqué les maires des quatre municipalités dans la lettre d’un peu plus d’une page.

Ceux-ci ont également tenu à dénoncer les récents propos émis par le ministre de la Santé, Hugh Flemming, et les PDG des Réseaux de santé Vitalité et Horizon.

«Ils ont été rapides à affirmer que la réaction du public est strictement émotionnelle, basée sur un manque de compréhension et un état d’esprit enraciné. Ces déclarations sont condescendantes et rabaissent le même public qui a identifié les véritables défauts et échecs des réformes quelques heures suivant la communication de celles-ci», ont indiqué les maires de la région de Grand-Sault, inquiets devant les menaces de fermeture partielle de l’urgence de l’Hôpital général qui planaient jusqu’à tout récemment.

«La Ville de Grand-Sault, la Communauté rurale de Saint-André, la Municipalité de Drummond et la Ville de Saint-Léonard estiment qu’une réforme significative (en santé) doit se produire, mais elle doit inclure des idées de professionnels de la santé de première ligne et d’autres intervenants communautaires», ont également affirmé les élus signataires.