Trudeau annonce de nouvelles mesures dans la lutte contre la COVID-19

Le premier ministre Justin Trudeau annoncera en début d’après-midi les plus récentes mesures prises par son gouvernement pour ralentir la propagation de la COVID-19.

On s’attend à ce qu’il précise, entre autres, quels aéroports continueront à accepter les vols en provenance de l’étranger. Vendredi, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a promis de désigner un petit nombre d’aéroports où il sera plus facile de concentrer les ressources de détection des personnes infectées.

Depuis lundi matin, l’Agence des services frontaliers a modifié les questionnaires sur les écrans tactiles qui accueillent les voyageurs dans les aéroports canadiens. On doit maintenant indiquer si on tousse, si on a de la difficulté à respirer et si on se sent fiévreux. Les voyageurs entrant au Canada doivent également confirmer qu’ils comprennent qu’ils doivent s’isoler volontairement pour 14 jours.

À Toronto, en fin d’avant-midi lundi, le premier ministre ontarien a joint sa voix à celles qui critiquent la gestion des frontières par le gouvernement Trudeau.

« Je suis très préoccupé par ce qu’on rapporte à propos des frontières, a dit Doug Ford. Il faut que le gouvernement fédéral resserre le contrôle aux frontières, s’assure que les dépistages se fassent correctement, et qu’il soit prêt à prendre des mesures plus importantes pour protéger la santé et la sécurité de tous les Canadiens. »

Le premier ministre Ford a discuté avec la vice-première ministre Chrystia Freeland, dimanche. Il raconte qu’elle lui a demandé s’il serait d’accord avec une fermeture des frontières, comme le réclame son homologue à Québec, François Legault.

« Je serais d’accord si on fermait les frontières aux visiteurs, mais pas au commerce », a indiqué M. Ford, qui a précisé que son opinion s’applique aussi à la frontière canado-américaine.

Il a insisté sur la nécessité de protéger la chaîne d’approvisionnement. Il veut un préavis d’un jour ou deux si Ottawa en arrivait là. Mais surtout, il veut que les marchandises continuent à circuler.

Lundi midi, le bilan national était de 356 cas diagnostiqués et 17 cas probables. C’est l’Ontario qui comptait le plus de cas confirmés: 177. Au Québec, on en était à 41.

La Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador étaient les seules provinces à n’avoir aucun cas confirmé. Trois cas en Nouvelle-Écosse et un seul cas à Terre-Neuve-et-Labrador sont encore sous enquête.

Le nombre de Canadiens rapatriés d’une croisière interrompue à avoir développé la maladie alors qu’ils sont en quarantaine, a doublé depuis vendredi, passant de deux à quatre. Ils sont 228 personnes isolées sur la base militaire de Trenton, en Ontario, depuis leur rapatriement mardi dernier de Californie. Ils avaient voyagé à bord du Grand Princess.