COVID-19: «Vous devez payer votre loyer», dit Blaine Higgs

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick demande aux locataires de continuer à payer leur loyer durant la crise du coronavirus malgré la suspension temporaire des expulsions pour non-paiement.

Dans sa déclaration de l’état d’urgence la semaine dernière, le gouvernement a suspendu jusqu’au 31 mai le droit des propriétaires d’immeubles d’obliger leurs locataires à déménager parce qu’ils n’ont pas payé leur loyer.

Cela ne signifie toutefois pas que les locataires qui en ont toujours les moyens ne devraient pas verser l’argent qu’ils doivent à leur propriétaire, prévient Blaine Higgs.

«Nous ne disons pas que les locataires n’ont pas à payer de loyer. Ils doivent absolument le faire», a-t-il indiqué.

«Nous demandons simplement de la flexibilité qui pourrait être nécessaire à mesure que les personnes et les entreprises perdent des revenus. Nous ne pouvons pas avoir des déménagements inutiles», a-t-il dit en faisant allusion à l’obligation de rester à la maison et d’éviter les activités de groupe pour ralentir la propagation de la COVID-19.

Ceux qui ne peuvent pas payer leur loyer en raison de la pandémie ou qui décident de ne pas le faire devront inévitablement s’acquitter de leur dette un jour, assure le premier ministre.

«À un moment donné, chaque locataire devra s’entendre avec son propriétaire sur son loyer, sinon il se verra en effet expulsé, mais pas avant le 31 mai.»

Le Front commun pour la justice sociale demande au gouvernement d’en faire plus pour aider les plus démunis à garder un toit sur leur tête durant la pandémie.

Le groupe de pression estime que la province devrait suspendre le loyer des bénéficiaires du programme de logement public et du programme de logement sans but lucratif jusqu’à la fin de la crise.

Il souhaite aussi que le gouvernement oblige tous les propriétaires de logement locatif à réduire leur loyer de 25% en attendant la fin de la pandémie.

«Le secteur privé doit faire sa part», réclament les coprésidentes du Front commun, Pauline Gallant et Johanne Petitpas dans une lettre envoyée aux élus provinciaux et aux médias cette semaine.

Lors de son point de presse quotidien, jeudi, Blaine Higgs a indiqué que la province était prête à en faire plus pour aider les personnes les plus vulnérables, mais sans annoncer d’initiatives concrètes.

«Nous analysons le large éventail des impacts pour que les individus puissent disposer d’un logement approprié et d’une alimentation adéquate», a-t-il dit.

«Nous ferons tout ce qui est nécessaire dans toutes les situations pour compenser l’impact négatif de l’épidémie de Covid-19 sur la population.»