COVID-19: Le Québec réussit à applatir la courbe

Le nombre de cas de COVID-19 dans la province se situe en deçà des projections, se sont réjouis, dimanche, le premier ministre François Legault et son directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda.

« À chaque journée maintenant, on en a moins qu’on pensait qu’on en aurait à partir de nos scénarios, a déclaré le Dr Arruda. La vitesse à laquelle on est en train d’augmenter est en train de s’étaler. »

« On a un déplacement de la courbe dans le temps et on l’aplatit », a-t-il ajouté en se tapant plusieurs fois le bras pour illustrer le phénomène d’aplanissement souhaité.

« Je le démontre pour que vous compreniez que c’est une courbe qu’on étire, elle est fatigante parce qu’elle dure plus longtemps, mais elle est moins forte. »

Visiblement en grande forme, les deux hommes se sont également félicités du fait que le Québec est l’un des endroits au monde où l’on teste le plus de gens, toutes proportions gardées.

Le Québec a effectué à ce jour 58 000 tests. Il compte au total 2840 cas d’infection. Cent quatre-vingts douze personnes sont hospitalisées, dont 72 aux soins intensifs. Le nombre de décès demeure à 22 depuis samedi.

Quatre-vingts quatre personnes qui étaient atteintes du coronavirus se sont complètement rétablies, a affirmé le Dr Arruda, qui estime que « des centaines » de personnes de plus sont probablement guéries.

Le Québec compte malgré tout près de la moitié de tous les cas de COVID-19 au pays, selon les plus récents chiffres.

« Quand on vous dit qu’il y a 192 personnes hospitalisées et qu’il y a 6000 lits prêts à en accueillir, vous voyez qu’on a une marge et on est prêt au pire. Nos mesures fonctionnent, donc c’est encourageant », a insisté M. Legault.

Le premier ministre a débuté sa présentation dimanche en racontant revenir d’une journée de congé, durant laquelle il a pris une longue marche dans les rues de Québec en compagnie de son épouse, Isabelle Brais.

Il a dit avoir rencontré au total « une bonne centaine » de personnes, « des gens souriants et confiants » qui l’ont encouragé et lui ont donné « beaucoup d’énergie ». Il demande aux Québécois de « garder un bon moral » dans les semaines à venir.

Si la situation semble sous contrôle, selon les autorités, deux régions du Québec restent durement touchées: Montréal et l’Estrie, qui comptent 1361 et 296 cas respectivement. Le gouvernement demande

à ces régions de fournir plus d’informations à leurs résidants afin qu’ils évitent les quartiers les plus contaminés.

Ajout de ressources pour les aînés

Québec compte par ailleurs ajouter « beaucoup de ressources » dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées.

Les aînés sont les plus susceptibles d’attraper le coronavirus, a rappelé M. Legault, qui a indiqué dimanche qu’il y aura dorénavant davantage de personnels pour assurer la sécurité dans les résidences.

« Il y a trois groupes de personnes qui entrent et qui sortent des résidences: le personnel, ceux qui viennent livrer la nourriture et les résidents eux-mêmes (avec supervision).

« Ce qu’on veut, c’est qu’il y ait plus de contrôle. Des gardiens, des vérifications qui soient faites des symptômes à l’entrée », a déclaré le premier ministre.

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qui à 69 ans s’est placée en isolement volontaire pour montrer l’exemple, sera également appelée à être plus présente dans les médias.

Elle devra notamment donner plus de détails sur cette nouvelle aide d’urgence.

Bauer appelée en renfort

Dimanche, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont en outre annoncé avoir passé une commande de 300 000 visières auprès de Bauer, qui se spécialise dans l’équipement de hockey, dans le but d’éviter une pénurie d’équipement de protection des travailleurs de la santé.

L’usine de Blainville doit démarrer la production la semaine prochaine et prévoit produire jusqu’à 40 000 à 50 000 visières par semaine.