11 nouveaux cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick

Il y 11 nouveaux cas de la maladie COVID-19 au Nouveau-Brunswick, a révélé mercredi après-midi la médecin-hygiéniste en chef, Jennifer Russell.

Ceci porte à 81 le nombre de personnes qui ont été infectées dans la province depuis le début de la  pandémie.

Il y a deux nouveaux cas dans la région de Moncton, trois dans la région de Saint-Jean, quatre dans la région de Fredericton et deux dans la région de Campbellton.

Il n’y a encore aucun cas décelé dans la région du Nord-Est et de la Miramichi.

Jusqu’à maintenant, 14 personnes qui avaient contracté le virus se sont rétablies, et quatre personnes sont hospitalisées, y compris deux cas récents.

Les nouveaux cas sont les suivants :

  • une personne âgée entre 20 et 29 ans dans la zone 1 (région de Moncton);
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans dans la zone 1 (région de Moncton);
  • une personne âgée entre 40 et 49 ans dans la zone 2 (région de Saint-Jean);
  • une personne âgée entre 60 et 69 ans dans la zone 2 (région de Saint-Jean);
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans dans la zone 2 (région de Saint-Jean);
  • une personne âgée entre 30 et 39 ans dans la zone 3 (région de Fredericton);
  • une personne âgée entre 40 et 49 ans dans la zone 3 (région de Fredericton);
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans dans la zone 3 (région de Fredericton);
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans dans la zone 3 (région de Fredericton);
  • une personne âgée entre 50 et 59 ans dans la zone 5 (région de Campbellton);

une personne âgée entre 60 et 69 ans dans la zone 5 (région de Campbellton).

Plus de la moitié de ces cas (43) sont liés à des voyages à l’extérieur et 22 cas sont liés à d’autres cas connus. La province comptait mercredi trois cas de transmission communautaire, tandis que 13 autres cas font toujours l’objet d’une enquête épidémiologique.

La province ne recense par ailleurs aucun cas dans les établissements de santé jusqu’ici. La docteure Russell indique toutefois qu’un certain nombre de travailleurs de la santé ont contracté le virus en dehors de leur lieu de travail et qu’ils sont présentement en isolement.

La directrice de la santé publique confirme également le cas d’un chauffeur de taxi de Fredericton qui a été infecté après avoir fait monter un passager qui avait voyagé. Les gens ayant été en contact avec ce chauffeur ont été joints par la Santé publique.

Application de l’état d’urgence

Le comité multipartite du Cabinet sur la COVID-19 a convenu de prolonger de 14 jours l’état d’urgence qui a été déclaré le 19 mars. L’ordonnance sera réévaluée dans deux semaines et prolongée, au besoin.

Le premier ministre, Blaine Higgs, a souligné que le refus d’obéir à l’ordonnance d’urgence entraînera des amendes allant de 292,50 $ à 10 200 $.

«La plupart des gens du Nouveau-Brunswick comprennent que nous sommes en état d’urgence et que nous agissons en conséquence, a affirmé M. Higgs. Mais on nous signale encore que certaines personnes ne prennent pas la situation au sérieux. Ces gens doivent comprendre qu’il est illégal d’enfreindre une ordonnance.»

Nouvelle-Écosse

La Nouvelle-Écosse signalait de son côté mercredi 26 nouveaux cas de la COVID-19, ce qui porte son bilan total à 173 cas confirmés.

Les responsables de la santé publique précisent que sur ces 26 nouveaux cas, on compte un employé du centre de soins de longue durée Magnolia, à Enfield, près de Halifax. On recense donc maintenant dans cet établissement trois employés et deux résidents atteints du coronavirus.

Les autorités rappellent par ailleurs que la plupart des cas en Nouvelle-Écosse sont liés à des voyages ou à un cas déjà connu, alors qu’il y a un cas confirmé de transmission communautaire.

Terre-Neuve-et-Labrador

La province de Terre-Neuve-et-Labrador compte 23 nouveaux cas positifs, toujours dans la région desservie par la Régie de la santé de l’Est. Le nombre total de cas confirmés de la maladie dans cette province est maintenant de 175, soit le deuxième plus important nombre de cas par habitant au Canada, après le Québec.

La docteure Janice Fitzgerald, médecin hygiéniste en chef, précise que 15 malades ont été hospitalisés et trois sont en soins intensifs. Elle rappelle par ailleurs que 10 malades se sont rétablis.

On apprenait par ailleurs mercredi que 379 travailleurs de la santé sont actuellement en isolement, ce qui signifie qu’ils ne pourront pas travailler pendant deux semaines. Dix d’entre eux sont atteints du virus, selon les autorités.

Le ministre de la Santé, le docteur John Haggie, a de son côté prolongé mercredi l’état d’urgence sanitaire dans la province, et il a prévenu qu’il s’attendait à de tels renouvellements périodiques « pour quelques mois à venir ». Il s’est également dit préoccupé par la pénurie d’équipements de protection individuelle pour le personnel soignant.

L’Île-du-Prince-Édouard

L’Île-du-Prince-Édouard, par contre, ne signalait mercredi aucun nouveau cas de COVID-19; le bilan provincial demeure donc à 21 cas.

L’administratrice en chef de la santé publique, la docteure Heather Morrison, indique que trois des cas déjà connus sont considérés comme rétablis. Tous les cas sur l’île sont liés aux voyages à l’étranger.