COVID-19: ce qu’il faut savoir mercredi

Le nombre de cas de personnes infectées à la COVID-19 continue d’augmenter au Canada. Lors de la dernière mise à jour effectuée par le gouvernement fédéral dans la nuit de mardi à mercredi faisait état de 8591 cas et de 101 morts.

Voici les dernières nouvelles concernant l’épidémie:

– Les places boursières de la planète ont sauté sur les freins, mercredi, alors que le nombre de cas de coronavirus ne cesse d’augmenter. En début de séance en Europe, le DAX allemand fondait de 2,9%, le FTSE 100 britannique de 3,9% et le CAC 40 français de 3,6%.

– Le premier ministre et chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, de même que le chef du Parti conservateur (PCC), Andrew Scheer, font partie des députés qui remettront leur nouvelle augmentation de salaire à des organismes de bienfaisance qui participent à la lutte à la pandémie de COVID-19. Cette augmentation de salaire entre en vigueur ce mercredi, 1er avril, tout comme la hausse de la taxe fédérale sur le carbone.

– La Régie de police de Memphrémagog, au Québec, veut rassurer la population après avoir signalé lundi que neuf membres de son personnel, dont sept policiers, étaient atteints de COVID-19. De nombreuses personnes qui ont eu un contact avec un agent de la paix au cours des derniers jours ont téléphoné au poste de police pour exprimer leurs craintes d’avoir eu affaire à un policier infecté. La RPM affirme que selon la Direction de la Santé publique, le risque de contagion est pratiquement nul lorsque le contact n’est que de courte durée et lors de la remise d’un document, tel un constat d’infraction.

– Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, a demandé au Service correctionnel et à la Commission des libérations conditionnelles d’envisager la libération anticipée de certains détenus afin de limiter la propagation de la COVID-19 dans les pénitenciers.

Voici les plus récentes données sur les cas confirmés et présumés de COVID-19 au Canada, en date du 1er avril à 4h00:

  • Québec: 4162 confirmés (incluant 31 morts, 1 guérison)
  • Ontario: 1966 confirmés (incluant 33 morts, 534 guérisons)
  • Colombie-Britannique: 1013 confirmés (incluant 24 morts, 507 guérisons)
  • Alberta: 754 confirmés (incluant 9 morts, 120 guérisons)
  • Saskatchewan: 184 confirmés (incluant 2 morts, 21 guérisons)
  • Terre-Neuve-et-Labrador: 152 confirmés (incluant 1 mort, 7 guérisons)
  • Nouvelle-Écosse: 147 confirmés (incluant 10 guérisons)
  • Manitoba: 91 confirmés (incluant 1 mort, 4 guérisons), 12 présumés
  • Nouveau-Brunswick: 70 confirmés (incluant 9 guérisons)
  • Ile-du-Prince-Édouard: 21 confirmés (incluant 1 guérison)
  • Canadiens rapatriés: 13 confirmés
  • Yukon: 5 confirmés
  • Territoires du Nord-Ouest: 1 confirmé
  • Nunavut: Aucun cas confirmé
  •  Total: 8591 (12 présumés, 8579 confirmés incluant 101 morts, 1214 guérisons).

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 43 082 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7h.

Un total de 4076 décès ont été recensés mercredi matin aux États-Unis, soit un chiffre multiplié par deux en trois jours, a annoncé  l’Université américaine Johns Hopkins, dont les bilans font autorité.  Plus de 40 % de ces décès ont été enregistrés dans l’État de New York.

4 contrôles régionaux s’ajoutent à ceux entamés samedi au Québec

À compter de midi mercredi, des points de contrôle additionnels seront déployés aux abords et à l’intérieur de quatre nouvelles régions du Québec pour protéger les populations contre la COVID-19.

Le ministère de la Sécurité publique du Québec annonce qu’il s’agit de la région de l’Outaouais, des municipalités régionales de comté d’Antoine-Labelle et d’Argenteuil dans les Laurentides, des territoires d’Autray, de Joliette, de Matawinie et de Montcalm dans Lanaudière, et de l’agglomération de La Tuque, en Mauricie.

Le gouvernement du Québec signale que ces mesures ne visent pas l’obtention et la distribution de soins et de services de santé et essentiels.

Andrew Jack, un acteur de « Star Wars », meurt de la COVID-19

L’acteur Andrew Jack, vu notamment dans plusieurs films de « Star Wars », est décédé en Grande-Bretagne des suites de la COVID-19, a annoncé son agente mercredi. Il avait 76 ans.

Andrew Jack, qui formait aussi des acteurs devant utiliser des accents spécifiques pour des rôles, est décédé mardi dans un hôpital de Surrey, a précisé son agente, Jill McCullough, dans un communiqué.

« Andrew vivait sur l’une des plus anciennes péniches fonctionnelles sur la Tamise, il était farouchement indépendant, mais follement amoureux de sa femme, également spécialistes des dialectes », a souligné Mme McCullough.

L’acteur est apparu dans « Star Wars: Épisode VIII _ Les derniers Jedi » dans la peau du général Ematt, ainsi que dans « Solo: Une histoire de Star Wars » et « Star Wars: Épisode VII _ Le réveil de la Force ».