Quatre employés du Réseau de santé Vitalité testés positifs

Un total de quatre employés du Réseau de santé Vitalité ont reçu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.

Gilles Lanteigne, PDG du Réseau de santé Vitalité, en a fait la confirmation mardi après-midi lors d’une réunion du conseil d’administration qui s’est tenue sur une plateforme en ligne.

L’ensemble des cas remonte à il y a une dizaine de jours. Depuis ce temps, plus de 320 employés du Réseau Vitalité ont subi un test de dépistage, mais les résultats se sont avérés négatifs jusqu’à maintenant.

Pour des raisons de confidentialité, Gilles Lanteigne ne souhaite pas dévoiler à quel endroit sont survenus les cas d’infection. Il a cependant confirmé qu’il s’agissait de travailleurs de la santé et non du personnel administratif.

«À ma connaissance, ils vont bien. Il n’y a pas eu d’hospitalisation.»

Les personnes ayant potentiellement été en contact avec les cas positifs ont également été avisées de la situation.

«On fait beaucoup plus de tests à ce moment, mais ça ne s’est pas répandu. C’est une situation qui date d’il y a une dizaine de jours.»

Depuis le début de la pandémie, 15 travailleurs du système de santé ont contracté la COVID-19 en voyage ou en raison de contacts étroits avec un voyageur.

Aucun membre du personnel de santé n’a été atteint de la maladie en raison de son travail, selon la médecin-hygiéniste en chef, Jennifer Russell.

Des renforts

Afin de mieux répondre aux besoins de la population, le Réseau Vitalité a fait appel à des médecins et à du personnel de la santé à la retraite.

«Dans une seule journée à Campbellton, nous avons reçu près de 30 appels d’infirmières à la retraite, dont cinq qui étaient prêtes à revenir immédiatement.

La réponse était aussi encourageante dans les autres zones», dit M. Lanteigne.

Si la situation devait s’aggraver, la province est également prête à aider des finissants en médecine pour qu’ils puissent pratiquer plus rapidement.

«Les étudiants en médecine qui terminent leurs études n’obtiennent pas le droit de pratiquer immédiatement. Nous sommes en train d’examiner ça. On a besoin de toute sorte de personnel. (…) S’il faut qu’on déploie les phases 2 et 3 de façon beaucoup plus étendue, il nous faudra toutes les mains possibles pour nous aider.»

En ce qui concerne l’équipement, les hôpitaux du Réseau sont suffisamment bien équipés pour le moment, fait savoir Stéphane Legacy, vice-président aux Services de consultation externe et aux Services professionnels au Réseau Vitalité.

Le Réseau possède une centaine de respirateurs artificiels. Quarante-cinq autres appareils ont été commandés récemment. Quant à l’équipement de protection personnelle, le Réseau en possède en quantité suffisante, pourvu que son utilisation soit bien gérée.

«Depuis quelques semaines, nous avons procédé à plusieurs commandes. Comme tout le monde, nous sommes à la recherche des mêmes pièces. Nous devrions recevoir notre commande de ventilateurs au cours des prochains jours et nous devrions continuer à en recevoir au fur et à mesure. Avec ce que nous avons déjà en main, nous sommes capables de soutenir la phase 1 de notre plan.»