Une bonne bordée de neige se dirige vers le N.-B.

Une bordée de neige se dirige vers le N.-B. et devrait frapper la province d’ici la fin de la semaine.

Mardi après-midi, Environnement Canada a publié un bulletin météorologique spécial faisant état d’importantes accumulations de neige et de vents pouvant souffler en rafales jusqu’à 80 km/h.

Ces vents forts devraient particulièrement sévir le long de la côte Fundy et de la côte acadienne, de même que le long de la baie des Chaleurs. Une érosion du littoral et des dommages aux infrastructures côtières sont possibles, selon l’agence gouvernementale.

Les premiers flocons de neige pourraient faire leur apparition jeudi, même dans les régions situées plus au sud comme celles de Moncton et de Saint-Jean, où de 1 à 5 cm de neige sont attendus.

Les précipitations devraient gagner en intensité au fil des heures et pourraient atteindre jusqu’à 25 cm sous forme de neige dans les régions du nord.

«Puisque des vents parfois forts vont s’ajouter à la neige qui tombe, on peut parler de tempête hivernale», a indiqué Jill Maepea, météorologue chez Environnement Canada.

De la neige pourrait également tomber dans le nord samedi et lundi, et ce même si un réchauffement des températures est à prévoir à partir du début de la fin de semaine.

Selon Mme Maepea, il ne faut pas s’étonner outre mesure de voir l’arrivée soudaine de toute cette neige, trois semaines après le début du printemps.

«Ce n’est pas rare de voir de la neige à cette période de l’année et durant tout le mois d’avril. Le 10 avril 1946, il est même tombé 45 cm de neige à Doaktown et à Moncton», a souligné la spécialiste du climat.

Les températures se maintiendront en dessous des normales saisonnières d’ici l’arrivée du système dépressionnaire et de toute cette neige.

Le mercure ne devrait guère dépasser 2° durant le jour d’ici jeudi dans les régions du Madawaska, du Restigouche, Chaleur et de la Péninsule acadienne. Au cours de la nuit de mercredi à jeudi, le mercure pourrait même chuter jusqu’à -11° à ces endroits selon Environnement Canada.

Qui plus est, un autre chapitre de temps frais devrait s’installer en milieu de semaine prochaine au Nouveau-Brunswick et durer quelques jours, selon ce qu’avance la chaîne spécialisée MétéoMédia dans ses prévisions à long terme.