Relâchement des règles de confinement

Les Néo-Brunswickois peuvent désormais recommencer à fréquenter les espaces en plein air et un nombre limité de leurs proches en attendant la reprise plus large des activités économiques comme les commerces de détail et les restaurants dans le sillage de la COVID-19.

Ces mesures font partie du plan de déconfinement en quatre phases dévoilé vendredi par le premier ministre Blaine Higgs en compagnie de la médecin-hygiéniste en chef, Dre Jennifer Russell, et des leaders des partis d’opposition.

La population peut notamment utiliser les parcs, les plages, les terrains de golf et les terrains d’entraînement extérieur, à condition de maintenir l’éloignement physique.

Les activités comme la chasse et la pêche peuvent également reprendre, tout comme les services religieux en plein air.

Les ménages peuvent aussi se jumeler avec un autre ménage avec lequel ils n’auront plus à pratiquer l’éloignement physique.

Si deux ménages s’entendent pour se rendre visite à l’occasion, ils devront absolument maintenir l’éloignement physique avec tous les autres ménages, a souligné Dre Jennifer Russell.

Le covoiturage entre personnes qui ne sont pas du même ménage est permis, pourvu que le passager s’assoie à l’arrière du véhicule du côté opposé au conducteur.

Les institutions postsecondaires peuvent aussi recommencer à accueillir des étudiants si l’apprentissage en ligne est impossible et que les directives de la Santé publique peuvent être respectées.

Les pistes de VTT demeurent fermées sauf pour les propriétaires qui en possèdent une à usage privé sur leur terrain.

Le lavage fréquent des mains et le port du masque dans les endroits où l’éloignement social est plus difficile demeurent des mesures incontournables malgré le relâchement de certaines restrictions.

«Ce ne sont que les premiers pas. Vous devrez continuer à suivre les directives de la Santé publique même si nous commençons lentement à rouvrir notre province», a déclaré Blaine Higgs.

«La vie n’est pas normale et elle ne retournera pas à la normale bientôt.»

Si la courbe des nouveaux cas de COVID-19 au Nouveau-Brunswick demeure stable, d’autres secteurs d’activités à faible risque pourraient rouvrir avec des contrôles stricts lors d’une deuxième phase de déconfinement dans deux à quatre semaines.

Cette deuxième phase pourrait inclure entre autres les commerces de détail, les bureaux, les restaurants et les terrains de camping.

Les activités à risque plus élevé en raison des contacts étroits avec la clientèle ou entre les participants ne pourront pas reprendre avant la troisième phase de déconfinement.

Les salons de coiffure, les cabinets de dentiste, les centres de conditionnement physique et les églises devraient faire partie de cette troisième phase qui pourrait avoir lieu de deux à quatre semaines après la phase précédente.

Les garderies  reprendront progressivement du service durant chacune des phases pour répondre aux besoins des parents qui seront autorisés à retourner au travail, a indiqué M. Higgs.

D’autres secteurs d’activités ne sont toutefois pas sur le point de pouvoir reprendre.

Les grands rassemblements comme les festivals et les concerts demeurent interdits jusqu’au 31 décembre et aucune date n’est prévue pour la reprise des sports organisés et la réouverture des bars.

«Nous continuerons de surveiller étroitement la COVID-19 dans la province, notamment en effectuant des tests de dépistage et en cherchant les contacts des personnes atteintes», a indiqué Dre Russell.

Au lieu de passer à la phase suivante, certaines restrictions pourraient être décrétées à nouveau si le rythme des nouveaux cas s’accélère, a-t-elle prévenu.

La quatrième et dernière phase, le véritable retour à la normale, «ne viendra probablement qu’une fois qu’un vaccin sera disponible ou que nous en aurons appris davantage sur la manière de contrôler le virus et de protéger les gens», a confié Blaine Higgs.

Les chefs des trois partis d’opposition qui ont participé à la gestion de la crise et à la préparation du plan de déconfinement étaient sur place lors de l’annonce de vendredi pour signaler leur accord avec la marche à suivre.

«Je suis convaincu que nous allons réussir à gagner cette bataille. Ensemble, nous allons vaincre ce virus», a déclaré le chef du Parti libéral, Kevin Vickers.

«C’est seulement le premier chapitre de l’histoire de la lutte contre la COVID-19 que nous écrivons ensemble. Il ne faut pas l’oublier. Nous commençons à écrire le deuxième chapitre aujourd’hui», a ajouté le chef du Parti vert, David Coon.

Le chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, a également participé au point de presse.