Le retour des baleines noires force la fermeture de neuf zones de pêche

Deux baleines noires de l’Atlantique Nord sont de retour dans les eaux canadiennes. Elles ont été repérées dans le golfe du Saint-Laurent le dimanche 3 mai par un avion de Pêches et Océans Canada, qui effectuait une surveillance aérienne des baleines.

En conséquence, une zone de 2000 kilomètres carrés dans le golfe du Saint-Laurent – dans le nord de la zone 12 – est fermée à la pêche commerciale jusqu’au 18 mai.

En raison des prévisions météorologiques, Pêches et Océans Canada accord un délai de fermeture de pêche de 96 heures. Tous les engins de pêche touchés par cet avis doivent être enlevés des zones avant la date et l’heure de la fermeture.

Ces mesures demeurent axées sur la prévention des collisions avec les navires et des empêtrements dans les engins de pêche.

Selon le nouveau protocole de fermeture mis en vigueur par Pêches et Océans Canada, des fermetures seront appliquées dans les quadrilatères où les baleines noires sont observées plus d’une fois en 15 jours. Les zones touchées demeureront fermées jusqu’au 15 novembre.

Pêches et Océans Canada déploie plusieurs moyens pour détecter les baleines noires, dont l’observation à partir de navires et d’avions. L’organisme fédéral utilise aussi des microphones sous-marins.

Des avions de Conservation et Protection continueront de surveiller toute zone de fermeture pour s’assurer du respect de la loi.

La baleine noire est une espèce en voie de disparition et il en reste seulement environ 400 dans le monde. Environ le tiers sont des femelles en âge de procréer.

Dix baleineaux ont été observés jusqu’à maintenant dans les eaux américaines en 2020. L’un d’eux est présumé mort. Le baleineau a été aperçu pour la dernière fois en janvier 2020. On pense qu’il est mort à la suite d’une collision avec un navire dans les eaux américaines.

Depuis juin 2017, au moins 29 de ces immenses bêtes sont mortes, un nombre inhabituellement élevé.