La COVID-19 oblige le gouvernement à renoncer à une de ses promesses

Le ralentissement économique provoqué par la pandémie mondiale de COVID-19 oblige le gouvernement du Nouveau-Brunswick à reporter les baisses d’impôt foncier annoncées dans le dernier budget.

Les propriétaires d’immeubles à logements et de chalets n’auront pas droit à la diminution d’impôt qu’on leur avait promise.

La réduction du taux d’imposition des biens non résidentiels est également remise à plus tard.

Le ministre des Finances de la province a annoncé mercredi que le Nouveau-Brunswick n’a tout simplement plus les moyens de renoncer à ces revenus.

«Il était clair dans notre mise à jour financière et économique la semaine dernière que notre position s’est rapidement détériorée, et c’est pourquoi nous n’accorderons pas, pour le moment, les réductions d’impôt foncier proposées», a déclaré Ernie Steeves.

Le ministre a indiqué la semaine dernière que la province se dirigeait vers un déficit de 300 millions $ pour l’année en cours au lieu du surplus de 92 millions $ prévu deux mois plus tôt.

«Nous faisons face à un ralentissement économique sans précédent et il s’écoulera probablement plusieurs années avant que les revenus se stabilisent», a confié M. Steeves, mercredi.

La réduction progressive du taux d’imposition de ces deux catégories de biens fonciers devait finir par priver le trésor provincial d’environ 100 millions $ par année dans 4 ans.

La diminution de moitié du taux d’imposition des biens résidentiels non habités par leur propriétaire, aussi appelée la «double imposition», était une promesse électorale du Parti progressiste-conservateur.

«Je suis très concentré sur cette tâche. Je pense que des impôts moins élevés aident l’économie et je crois que les gens investiront davantage dans notre province», a déclaré le premier ministre Blaine Higgs au sujet de ces baisses d’impôt.

«J’aimerais que ça revienne à l’agenda, mais pour l’instant, nous l’avons reporté pour le budget de cette année. Nous ne pouvons pas le faire cette année. Il y a beaucoup de choses que nous ne pouvons pas faire cette année.»

L’élimination de la double imposition était aussi une promesse de l’Alliance des gens qui soutient généralement le gouvernement minoritaire de Blaine Higgs.

«J’étais très déçu d’entendre que le gouvernement n’ira pas de l’avant avec la réduction de la double imposition. Je pense que c’est une mauvaise idée», a déclaré le chef de l’Alliance, Kris Austin.

Selon lui, cette baisse d’impôt aurait pu contribuer à la relance de l’économie durant la pandémie.

Le Parti libéral talonne le gouvernement ces jours-ci à l’Assemblée législative pour le convaincre d’en faire davantage pour aider les entreprises à surmonter la crise économique provoquée par la pandémie.

L’annulation de la réduction du taux d’imposition des biens non résidentiel va toucher directement les entreprises qui n’auront plus droit à une réduction de leur facteur d’impôt foncier l’an prochain.

Afin d’être en mesure d’évaluer si le report de ces baisses d’impôt était vraiment nécessaire, le député Roger Melanson demande au gouvernement de procéder à l’étude des prévisions budgétaires des ministères le plus rapidement possible.

«Allons aux prévisions budgétaires et permettons les questions et la transparence pour savoir où est réellement l’impact sur le budget. Dans quel ministère? Sur quelle source de revenus?»

«Allons aux prévisions budgétaires pour éviter que toutes les décisions du gouvernement en matière d’ajustement du budget soient prises derrière des portes closes», a indiqué le porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances.

Les prévisions budgétaires de chaque ministère sont généralement présentées aux députés devant un comité de l’Assemblée législative peu de temps après le dépôt du budget.

Les audiences du comité ont cependant été reportées à une date indéterminée lorsque l’Assemblée a suspendu ses travaux en mars en raison de la COVID-19.

L’Assemblée législative a repris ses activités, mardi, mais la date de la présentation des prévisions budgétaires n’a toujours pas été annoncée.