Un enfant repêché sain et sauf par un pêcheur

Un enfant a risqué la noyade au large d’Escuminac vendredi, mais il a été sauvé par un pêcheur.

Un enfant «de moins de dix ans» s’est retrouvé en difficulté en mer vendredi. Il a été ramené au rivage par un pêcheur de Baie-Sainte-Anne, Gary Robichaud.

Le jeune était à bord d’un petit radeau gonflable et s’est retrouvé loin de la rive.

Une personne située près de la plage d’Escuminac a avisé Gary Robichaud de la situation.

Le pêcheur de homard était chez lui, mais il est vite parti à la rescousse du jeune homme dans son bateau de pêche.

On l’avait averti que le jeune homme s’était «peut-être noyé.»

«J’ai décollé wide open», dit le pêcheur, qui était accompagné de son fils et de deux autres hommes.

Arrivé dans les parages, il ne voyait rien, sinon l’embarcation gonflable du jeune qui roulait au vent.

Après quelques moments d’angoisse, c’est finalement le fils du pêcheur qui a aperçu le jeune homme dans l’eau.

«Moi, je ne le voyais pas. Mon garçon m’a dit “il y a quelque chose là-bas”. Il y avait juste sa tête qui sortait de l’eau.»

Ils l’ont rapidement repêché à l’aide d’une bouée de sauvetage. Ils lui ont ensuite donné un manteau de caoutchouc pour que l’enfant épuisé puisse se réchauffer.

«Quelques secondes de plus et il était fini. Je ne sais pas comment il a pu rester dans l’eau froide aussi longtemps», dit le pêcheur d’un ton sombre.

Il estime que cinq minutes se sont écoulées entre son départ du port et le sauvetage.

Le jeune de moins de dix ans a été déposé au quai d’Escuminac où ses parents l’attendaient, ainsi qu’une ambulance.

«C’était juste de la chance qu’on l’a sauvé. Il disait “monsieur, sauvez-moi la vie”.»

Le pêcheur dit qu’il a été bouleversé par l’événement vendredi, mais que tout est bien qui finit bien.