Une femme abattue par un policier à Edmundston

Une femme âgée de 26 ans de la Colombie-Britannique est décédée à la suite d’une confrontation avec un policier, à Edmundston.

Tôt jeudi, vers 2h30, la police a reçu un appel pour vérifier le bien-être d’une femme dans un immeuble à logements de la rue Hill, en plein coeur du centre-ville.

Le policier qui a répondu à cet appel aurait été confronté sur les lieux par une femme qui tenait un couteau et qui lui a proféré des menaces. Sentant sa vie en danger, l’agent a déchargé son arme à feu sur la victime qui se trouvait avec lui tout juste à l’extérieur de l’appartement.

Des efforts de réanimation ont été faits, mais la femme a été déclarée morte sur les lieux.

Puisqu’une enquête est en cours, le corps policier a refusé de révéler le nombre de coups de feu qui ont atteint la victime.

On ignore également si un pistolet à impulsion électrique ou du poivre de cayenne aurait pu être utilisé par le policier qui se trouvait seul avec la dame lors de l’intervention. Ce dernier n’a pas été blessé.

Dans un souci de responsabilité et de transparence pour l’examen indépendant, la GRC du Nouveau-Brunswick fournit un soutien en matière d’enquête et de médecine légale.

La Force de police de Saint-Jean collabore également à l’enquête qui a été instituée.

Le policier impliqué dans le drame est actuellement au repos et doit être interrogé prochainement.

Une autopsie doit être effectué rapidement, a fait savoir la police.

La victime a été identifiée par des proches comme étant Chantel Moore. Selon son profil Facebook, la jeune femme était originaire de Tofino, une petite municipalité située sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique.