COVID-19: tout ce que vous devez savoir mardi matin

La progression du coronavirus et des morts qui y sont associés a grandement ralenti au pays au cours des derniers jours.

Selon les données mises à jour à 4h dans la nuit de lundi à mardi, le nombre de cas au pays s’élève à 101 637. Il s’agit d’une hausse de 300 cas par rapport à la veille.

Des cas répertoriés au pays depuis le début de la crise, 63,3% sont considérés guéris.

Le nombre de décès atteint maintenant 8436, en hausse de seulement six par rapport à lundi.

Le taux de mortalité au coronavirus au pays s’élève maintenant à 8,3% (contre 4,5% dans les province de l’Atlantique).

Parlant de l’Atlantique, comme la veille, le nombre de cas s’élève à 1513 dans les quatre provinces les plus à l’est du pays. Au cours des huit derniers jours, seulement sept nouveaux cas ont été déclarés (tous au Nouveau-Brunswick).

Le coronavirus a fait 68 morts en Atlantique et 27 cas demeurent actifs (tous au Nouveau-Brunswick).

Sur la planète, le site WordOMeter fait état de plus de 9,2 millions de cas d’infection et de près de 475 000 morts.

Le site dénombre maintenant près de 2,4 millions d’infectés aux États-Unis, dont un peu plus de 122 000 morts.

Les autorités sanitaires croient toutefois que ce nombre est beaucoup plus élevé en raison du nombre de personnes qui sont décédées à la maison sans avoir subi de test de dépistage au préalable.

Les pays qui sont frappés par le plus de décès depuis le début de la crise sont, outre les États-Unis, le Brésil (51 407), le Royaume-Uni (42 647), l’Italie (34 657) et la France (29 663).

 

À lire

COVID-19: aucun nouveau cas pour une deuxième journée consécutive

Réseau Horizon: les visites sont maintenant permises

Transport en commun: le masque dorénavant obligatoire au N.-B.

 

Les marchés prennent du mieux mardi

Les marchés prenaient du mieux mardi, les investisseurs ayant décidé de faire fi d’une hausse des infections aux États-Unis et ailleurs.

En début de séance en Europe, le CAC 40 s’améliorait de 1,6% à Paris, le DAX de 2,0% en Allemagne et le FTSE 100 de 0,8% à Londres.

À New York, avant l’ouverture des marchés, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles prenait 0,7% et l’indice élargi S&P 500 de 0,6%.

En Asie, le Nikkei 225 a avancé de 0,5% à Tokyo, le Kospi de 0,2% à Séoul et le Hang Seng de 1,6% à Hong Kong.

La bourse de Shanghaï a grimpé de 0,2%, tout comme celle d’Australie.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a pris 38 cents US à 41,11 $ US le baril.

Sondage: 66% des Canadiens maintiendront la distanciation physique

Un nouveau sondage conclut que 66% des Canadiens n’ont pas l’intention d’assouplir la mesure de distanciation physique de deux mètres qui a été demandée par les autorités sanitaires pour amoindrir la transmission du coronavirus.

Le sondage Léger ajoute que si la distanciation suggérée était réduite, moins de la moitié des répondants seraient à l’aise de prendre part à des activités collectives, comme par exemple la fréquentation d’une salle de cinéma.

À peine 12% des Canadiens favorisent la réduction de la distanciation proposée à 1,5 mètre, comme le proposent plusieurs pays d’Europe.

Seulement 10% approuvent qu’on la ramène à 1 mètre, le minimum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans un tel cas, 40% des répondants au sondage seraient à l’aise de manger au restaurant, 28% d’aller dans une salle de cinéma, 24% de s’entraîner un gymnase et 21% de fréquenter un bar ou une boîte de nuit.

À la lumière de ces résultats, le vice-président exécutif de la firme Léger, Andrew Enns, conclut que malgré la baisse récente du nombre de cas de COVID-19 au Canada, le coronavirus suscite une anxiété persistante chez les Canadiens.

D’ailleurs, le sondage réalisé en collaboration avec l’Association des études canadiennes révèle que 74% des répondants s’attendent à ce qu’une seconde vague de la pandémie surgisse.

Le sondage a été mené sur le web du 19 au 21 juin auprès de 1521 adultes canadiens; aucune marge d’erreur ne peut lui être attribuée.