La CSR-PA clôt l’année 2019 dans l’harmonie

L’année administrative 2019 s’est officiellement terminée dans l’harmonie, jeudi soir, au sein de la Commission des services régionaux de la Péninsule acadienne. Un constat à la fois heureux et surprenant, compte tenu de certains dossiers qui ont divisé cette table d’élus et de représentants des DSL.

L’assemblée générale annuelle de l’organisation régionale n’a duré qu’une demi-heure, à Bertrand, et aura rallié l’unanimité chez les participants. Pourtant, certains s’attendaient à veiller tard, parce que l’on croyait que le point controversé de l’avenir incertain des deux palais de justice allait venir sur le tapis.

Mais le maire de la Municipalité régionale de Tracadie, Denis Losier, n’a pas donné suite à ses intentions exprimées plus tôt cette semaine. Il a toutefois indiqué que ce n’était que partie remise et qu’il allait s’en tenir pour le moment à la position de son conseil, qui cherche une mobilisation citoyenne des communautés utilisatrices de la Cour provinciale.

Parmi les débats houleux autour de la table en 2019, il y a d’abord eu celui de la gestion des déchets solides. Cette crise des poubelles a fini par isoler Tracadie alors que le reste de la Péninsule acadienne a pu planifier son propre service.

Il y a également eu la question des matières recyclables et les difficultés financières de la Coopérative de solidarité en recyclage et intégration à l’emploi, en faillite technique avant que la CSR-PA prenne sa gestion en charge.

«Le bilan de 2019 est positif. On a eu de belles réalisations et des périodes difficiles qui se sont bien terminées. Tout le monde est heureux aujourd’hui et la CSR-PA a le vent dans les voiles. C’est plaisant de travailler dans l’harmonie et la collaboration de tout le monde. Peut-être que la pandémie a permis de nous rapprocher. On va surtout souhaiter qu’il n’y ait pas d’éclosion de cas chez nous», a espéré le président.

M. Roussel a admis qu’il aurait été difficile d’apporter le point des Cours provinciales à l’ordre du jour de la rencontre. Il s’attend à ce que le sujet soit discuté sous peu au niveau politique, par l’entremise du Forum des maires de la Péninsule acadienne.

Même s’il s’est dit préoccupé par ces rumeurs de fermetures des tribunaux de Caraquet et de Tracadie, le président a précisé que la CSR-PA ne prendra pas position pour le moment.

Les membres de la CSR-PA votent en respectant la distanciation sociale. – Acadie Nouvelle: Réal Fradette