Une baleine noire morte découverte au large du New Jersey

Le corps d’une baleine noire a été découvert par les autorités américaines au large du New Jersey.

L’animal a été découvert par la NOAA (National Oceanic Atmospheric Administration), le 25 juin.

La baleine noire a depuis été remorquée sur la berge pour y mener une nécropsie, qui a pris place samedi et dimanche.

Les résultats de la nécropsie ne sont pas encore connus, mais les blessures présentes sur la tête et le corps de la baleine laissent penser qu’elle pourrait avoir été frappée par un navire, selon des informations publiées par l’agence américaine.

Il s’agit du premier décès d’une baleine noire en eaux américaines en 2020, selon NOAA. C’est le 31e décès d’une baleine noire de l’Atlantique Nord depuis 2017.

Au nord de la frontière, deux baleines ont été aperçues dans le golfe du Saint-Laurent en mai, ce qui a poussé le ministère des Pêches et Océans à annoncer des fermetures temporaires de zones.

Plus récemment, le 26 juin, une zone dans le golfe a été fermée à la circulation des navires à cause de la présence confirmée de baleines noires de l’Atlantique Nord.

Une portion des eaux du golfe sera fermée à la pêche jusqu’au 15 novembre 2020.

Le protocole imposé par le ministère mène à la fermeture d’une zone de pêche lorsqu’une baleine noire y est observée plus d’une fois en 15 jours.

En 2017, 17 baleines noires étaient décédées en une seule saison, un événement qui a déclenché une série de mesures préventives dans les eaux canadiennes et américaines pour éviter davantage de mortalités.

Au Canada, le ministère avait instauré des zones de limites de vitesse et avait fermé d’autres zones à la pêche afin d’éviter de possibles impacts avec des navires.

Dans la plupart des cas, les baleines étaient mortes aux suites d’un impact avec un navire ou après s’être empêtrées dans de l’équipement de pêche.

Il ne reste qu’environ 400 baleines noires de l’Atlantique Nord au monde, selon des données du ministère datant de 2018.