Deux fillettes retrouvées mortes: le père activement recherché

La mort des deux fillettes ayant fait l’objet d’une alerte Amber cette semaine a été confirmée par la Sûreté du Québec, en fin d’après-midi samedi.

Elles avaient été retrouvées à quelques minutes d’intervalle samedi, dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire, où des recherches étaient en cours pour retrouver les jeunes soeurs et leur père.

« Il y aura une autopsie qui sera effectuée pour confirmer la cause exacte des décès, mais il y a également la scène qui entoure la découverte des corps des deux jeunes filles qui est importante pour voir s’il y a des choses qui peuvent expliquer les circonstances », a résumé la sergente Ann Mathieu de la Sûreté du Québec, en fin d’après-midi.

L’alerte Amber a immédiatement été levée, mais une chasse à l’homme est en branle pour retrouver le père.

La priorité des forces de l’ordre est désormais d’arrêter Martin Carpentier.

Des membres de la Sûreté du Québec, du Service de police de la Ville de Lévis, de celui de la Ville de Québec et des Forces armées canadiennes tentaient de retrouver le suspect vendredi soir.

« L’important actuellement, dans la mobilisation de la population, c’est d’être vigilants parce que nous recherchons activement Martin Carpentier qui pourrait être dans le secteur de Saint-Agapit, Saint-Apollinaire. Toute personne qui apercevrait cet individu est priée de contacter le 911 immédiatement », a précisé la sergente Ann Mathieu.

Bien que les policiers n’avaient encore pas confirmé l’état dans lequel se trouvaient les enfants, le premier ministre François Legault a rapidement déploré une tragédie nationale.

« Comme tous les Québécois, je suis bouleversé, sans mots. Perdre deux enfants, ce qu’on a de plus cher dans la vie, c’est incompréhensible », a-t-il écrit sur Twitter.

Le maire de Saint-Apollinaire Bernard Ouellet, a fait état d’une triste nouvelle. La tragédie a ému la province entière, selon lui.

« Tous ont la larme à l’oeil. Ce n’est pas facile pour personne », a-t-il dit au cours d’une brève entrevue, samedi.

Martin Carpentier, un homme de 44 ans de Lévis, ainsi que Romy Carpentier, âgée de 6 ans, et Norah Carpentier, âgée de 11 ans, étaient recherchés depuis mercredi soir.

La troisième journée de recherches avait repris vers 7 h 00 samedi matin à Saint-Apollinaire, près de Québec, avec des renforts aériens de l’armée, pour trouver le trio, qui faisait l’objet d’une alerte Amber depuis jeudi.

Il ne s’agit pas du dénouement souhaité puisqu’à peine quelques heures plus tôt, des informations et des objets retrouvés laissaient croire que Romy, Norah et leur père étaient en déplacement.

Le véhicule de Martin Carpentier a été découvert mercredi soir, accidenté, mais sans ses occupants sur l’autoroute 20 à Saint-Apollinaire, où les recherches se concentraient depuis trois jours, dans un boisé très dense situé entre le rang Bois Joly et la rue Veilleux.

« On parle de marcheurs, de bénévoles structurés, la patrouille équestre est arrivée et l’on a également une équipe canine sur place », avait souligné Ann Mathieu tôt samedi matin.

Même si l’alerte Amber est maintenant levée, la fiche descriptive de Martin Carpentier est toujours affichée sur le site web de la Sûreté du Québec ainsi que sur les réseaux sociaux.

Martin Carpentier, âgé de 44 ans, portait un t-shirt gris et des jeans. Il pèse 59 kilos (130 livres) et mesure 1,78 mètre (5 pieds et 10 pouces).