Vols de véhicules: 29 accusations contre un homme de la Péninsule

Un homme âgé de 43 ans, de Shippagan, fait face à 29 accusations à la suite d’une série de vols de véhicules et d’un refus de s’arrêter pour la police dans le Nord-Est de la province.

L’enquête, menée par la GRC de Saint-Quentin, a été lancée en mai à la suite du vol de quatre véhicules dans les collectivités de Haut-Lamèque, de Kedgwick et de Whites Brook, du 25 mai au 16 juin.

Le 7 juin, des agents de la GRC de Saint-Quentin ont trouvé un véhicule volé dans le stationnement d’un commerce sur la rue Canada à Saint-Quentin. Le véhicule avait été volé dans la région de Haut-Lamèque. La police a tenté d’intercepter le véhicule et a déployé un tapis clouté. Le conducteur a fui les lieux en traversant un champ situé à proximité. La police a ensuite perdu de vue le véhicule.

Le 16 juin, la police a reçu des renseignements du public selon lesquels un véhicule volé dans la région de Kedgwick avait été vu sur la route 11 à Madran, près de Bathurst.

Des agents de la GRC de Bathurst ont trouvé le véhicule et ont tenté de l’intercepter, mais le conducteur a refusé de s’arrêter. Un tapis clouté a été déployé et le véhicule a été retrouvé peu de temps après sur un sentier près de la route 11.

Le suspect s’est enfui dans les bois et a été arrêté par des agents de la GRC de Bathurst et de la Section des chiens policiers de la GRC.

Éric Guignard a comparu en cour et fait face aux accusations suivantes: 16 chefs d’accusation d’omission de se conformer aux conditions d’ordonnance de probation; 4 chefs d’accusation de possession de biens volés d’une valeur de plus de 5000$; 4 chefs d’accusation de conduite sous le coup d’une suspension; 2 chefs d’accusation de fuite de la police; 1 chef d’accusation de conduite dangereuse; 1 chef d’accusation d’agression armée et 1 chef d’accusation de vol d’un véhicule.

Éric Guignard a été placé en détention préventive et doit comparaître en cour provinciale à Bathurst à une date ultérieure.