À la chasse aux roches à Dieppe

Dans le cadre d’un projet d’art public, la municipalité de Dieppe va déposer 500 roches décorées dans ses parcs et sentiers le 22 juillet. Elle met ses citoyens au défi de les trouver et d’en garder une.

Il ne sera pas rare de trouver des pierres décorées en plein air dans la municipalité cet été.

Des artistes ont réalisé des oeuvres d’art et inscrit des messages d’espoir sur 500 roches pour remonter le moral des gens.

Ces pièces seront alors dissimulées à différents endroits dans les multiples parcs et sentiers de Dieppe.

Il aura fallu moins d’un mois aux artistes Natasha Haché et Suzanne Cormier-Dupuis pour créer une oeuvre d’art unique sur chaque pierre.

L’agente communautaire Gabrielle Maillet explique qu’il est assez difficile d’organiser une initiative d’art public tout en respectant les exigences de la santé publique quant aux rassemblements de personnes.

De plus, le Festival Inspire, qui devait normalement se tenir en juillet, a dû se transformer pour obéir aux règles.

Le projet des «roches du bonheur» a donc été mis sur pied pour créer de l’art public à Dieppe tout en évitant les grands rassemblements.

«Avec tout ce qui se passe, avec la COVID-19, on ne pouvait rien faire qui était rassembleur, mais on voulait donner un message d’espoir et d’amour à nos citoyens», dit Gabrielle Maillet.

Au départ, il ne s’agissait que d’un projet personnel qu’elle faisait avec ses enfants pour décorer son jardin, puis elle a eu l’idée de le reproduire à grande échelle.

«C’est un peu comme une chasse au trésor. Il y en a qui seront bien cachées et d’autres moins», dit Gabrielle Maillet.

Elle espère ainsi éviter que toutes les roches soient découvertes en même temps, histoire de prolonger la durée de vie du projet.

«Peut-être même qu’il y en a qui seront découvertes à l’automne.»

Elle rappelle aux citoyens de ne garder qu’une seule pierre afin d’en garder pour les autres. Ils peuvent aussi la remplacer par une oeuvre faite maison.

Natasha Haché, artiste originaire de Dieppe, a réparti le travail de façon égale avec sa collègue. Elles ont donc réalisé 250 oeuvres d’art chacune en trois semaines seulement.

L’artiste Natasha Haché, de Dieppe, a créé des oeuvres d’art sur 250 roches. – Gracieuseté

Les thèmes sont très variés, mais l’artiste explique qu’elle voulait surtout transmettre de la joie aux personnes qui vont trouver ses créations.

«Je voulais que chaque roche soit différente pour démontrer la diversité des gens qu’on a à Dieppe. Je me suis un peu inspirée de la nature, mais aussi des choses que le monde aime. Il y a certains thèmes qui reviennent des fois, mais je m’assure que chaque roche soit unique», raconte Natasha Haché.

Si le projet fait suffisamment jaser, il serait possible de répéter l’expérience, selon Gabrielle Maillet. Elle explique que la Ville a acheté 1000 roches et qu’il en reste donc 500.

«C’est un cadeau, c’est une oeuvre d’art que la Ville de Dieppe offre à ses citoyens.»

Elle assure que les roches ont été désinfectées.