Les élèves du secondaire devront être équipés d’une tablette, d’un ordi ou d’un cell à la rentrée

Les élèves du secondaire devront pouvoir compter sur leur propre ordinateur portable à l’école et à la maison dès la rentrée.

Cette nouvelle directive annoncée mercredi par le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance doit permettre d’assurer la continuité de l’apprentissage en cas de nouvelle vague de COVID-19.

Fredericton entend dépenser 7 millions $ pour aider les familles à faible et à moyen revenu à se procurer des ordinateurs portables pour leurs enfants s’ils n’en ont pas déjà.

La province dépensera aussi 5 millions $ pour améliorer les infrastructures technologiques dans les écoles afin que les élèves puissent utiliser leurs portables en classe.

Les adolescents pourront aussi utiliser leur tablette ou leur téléphone intelligent en guise d’ordinateur portable.

«Pendant trois mois ce printemps, des élèves ont été exclus du système scolaire», durant le confinement parce qu’ils n’avaient pas d’ordinateurs ou de connexion internet, souligne le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy.

«Pour les prochaines années, nous avons besoin d’un système d’éducation qui est prêt à répondre à la situation créée par la pandémie», dit-il.

Le ministère a déjà annoncé que les jeunes du secondaire seront en classe seulement un jour sur deux à partir de septembre afin de réduire le nombre de personnes dans les écoles au même moment et diminuer les risques de contagion.

Les élèves devront donc poursuivre leur apprentissage à distance à la maison pendant l’autre moitié du temps.

Les ménages dont le revenu annuel est de 40 000$ ou moins et qui ne disposent pas déjà d’un ordinateur portable recevront 600$ par élève pour en faire l’achat.

Les ménages dont le revenu annuel se situe entre 40 000$ et 85 000$ pourront aussi recevoir de l’aide financière en fonction de leur revenu et du nombre d’enfants qui fréquentent le secondaire.

Les familles pourront acheter et utiliser le type d’ordinateur de leur choix. La province s’engage toutefois à leur offrir la possibilité d’acheter un ordinateur à bas prix auprès d’un fournisseur choisi par le gouvernement.

Ceux qui achèteront leur ordinateur auprès de ce fournisseur obtiendront aussi un service de soutien technique.

Les familles qui décident d’acheter un ordinateur ailleurs ou d’utiliser l’ordinateur qu’elles possèdent déjà seront cependant responsables d’assurer elles-mêmes le soutien technique.

Selon Dominic Cardy, il aurait été impossible pour le ministère ou les districts scolaires de faire eux-mêmes l’achat d’ordinateurs portables avant le début de la rentrée pour les prêter à l’ensemble des élèves.

«Nous avons considéré ça, mais l’une des raisons pourquoi nous ne l’avons pas fait, c’est l’urgence créée par la COVID-19 alors qu’une grande majorité des gens ont déjà accès à cette technologie.»

«Nous avons voulu créer un programme aussi vite que possible pour répondre aux besoins dès septembre.»

Fredericton a déjà dépensé 860 000$ en plein cœur de la pandémie pour faire l’acquisition de tablettes électroniques, d’ordinateurs portables et de routeurs sans-fil pour offrir un accès à internet à domicile aux élèves dans le besoin.

Le ministère de l’Éducation continue aussi de travailler avec le fournisseur internet par satellite Xplornet pour assurer que les élèves en régions rurales seront connectés à temps pour la rentrée.