Le président Trump évoque la possibilité de reporter l’élection

Le président Donald Trump a mentionné pour la première fois jeudi un possible « report » de l’élection présidentielle de novembre, en raison d’allégations non fondées selon lesquelles l’augmentation du vote par courrier entraînera une fraude.

Les dates des élections fédérales – le lendemain du premier lundi de novembre – sont inscrites dans la loi fédérale et nécessiteraient un acte du Congrès pour qu’elles soient modifiées. La Constitution ne prévoit pas de report de l’investiture présidentielle le 20 janvier 2021.

M. Trump a écrit sur Twitter, jeudi: « Avec le vote universel par courrier (…), 2020 sera l’élection la plus INEXACTE et FRAUDULEUSE de l’histoire. Ce sera un grand embarras pour les États-Unis. Reporter l’élection jusqu’à ce que les gens puissent voter correctement, en toute sécurité???  »

Il n’existe aucune preuve de fraude électorale généralisée par le biais du vote par courrier, même dans les États où le vote est principalement fait de cette façon. Cinq États comptent déjà exclusivement sur les bulletins de vote par courrier, et ils disent avoir mis en place les garanties nécessaires pour s’assurer qu’un acteur étranger hostile ne puisse pas perturber le vote. Les experts en sécurité électorale affirment que toutes les formes de fraude électorale sont rares, y compris lors du vote par courrier.

M. Trump cherche de plus en plus à jeter le doute sur l’élection de novembre et sur la montée en flèche attendue du vote par courrier en raison de la pandémie de coronavirus. Et le président a qualifié les options de vote à distance de « plus gros risque » pour sa réélection. Sa campagne et le Parti républicain ont intenté une poursuite pour lutter contre la pratique, qui s’est pourtant déjà avérée largement avantageuse pour le parti.

Le mois dernier, M. Trump a déclaré à ses partisans en Arizona que « ce sera, à mon avis, l’élection la plus corrompue de l’histoire de notre pays ».