Péninsule acadienne: changements majeurs dans le domaine des services funéraires

La Coopérative funéraire La Colombe a conclu une importante transaction avec l’acquisition des Services funéraires Luc André Benoit.

Présentes dans la région depuis 1992 (La Colombe) et 1969 (Racicot), les deux entreprises sont bien connues dans la Péninsule acadienne.

Basée à Tracadie, La Colombe possède des points de service à Haut-Lamèque et Rogersville. Pour sa part, les Services funéraires Luc André Benoit sont présents à Caraquet, Grande-Anse et Paquetville. Cette entreprise est elle-même issue des acquisitions de la Maison funéraire Racicot et LeGresley.

«C’est une excellente nouvelle pour les familles de la région, à plus d’un égard. D’une part, elle préserve la propriété néo-brunswickoise des services funéraires de la région. Avec cette acquisition par la Coopérative funéraire La Colombe, l’entreprise devient la propriété des 2500 familles membres de cette coopérative et de toutes celles qui vont s’ajouter, ce qui assure un contrôle par la population locale», peut-on lire dans un communiqué envoyé aux médias.

La transaction s’est réalisée avec l’aide technique et le support financier de la Fédération des coopératives funéraires du Québec.

La Coopérative funéraire La Colombe fait partie d’un regroupement de plus d’une trentaine de coopératives funéraires présentes dans quatre provinces canadiennes, soit le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, l’Ontario et le Québec.

L’ensemble de ces coopératives totalisent près de 250 000 membres.

La transaction prévoit que tous les contrats d’arrangements préalables seront respectés. L’harmonisation des services se fera graduellement.

Josianne Morais sera la nouvelle directrice générale de cette coopérative élargie. Elle est à l’emploi de La Colombe depuis neuf ans.