Une Acadienne à la conquête du titre de Miss Univers Canada

Une ancienne championne néo-brunswickoise de concours de personnalité s’étant notamment illustrée sur la scène internationale reprend momentanément du service.

Originaire de Campbellton, Dominique Doucette s’attaque à l’une des compétitions les plus relevées en la matière au pays. Elle vient en effet d’être sélectionnée candidate à la prochaine édition de Miss Univers Canada.

La jeune femme âgée de 24 ans, qui vit désormais dans la région de Québec où elle travaille en ressources humaines, effectue donc un retour dans la sphère des concours de personnalité.

Elle représentera cette ville lors de la compétition qui doit avoir lieu en octobre.

«Je représenterai le Québec parce que j’y demeure maintenant, mais c’est certain que je représenterai également de cœur ma région et ma province natale», précise d’emblée la candidate.

La Restigouchoise est une habituée de ce type de compétition. En 2015, elle a remporté le titre de Miss Canada, un concours pancanadien similaire à celui pour lequel elle se prépare aujourd’hui. Quelques mois plus tard, elle prenait la direction du Panama afin de représenter le Canada au concours international Miss Teen Univers. Là, elle a réalisé un coup d’éclat en raflant la couronne face à des compétitrices d’une quarantaine d’autres pays. Plus récemment, en 2018, elle avait été l’une des sept duchesses du Carnaval de Québec.

La candidature de Dominique au Miss Univers Canada n’est pas anodine. C’est que celle-ci a un objectif bien précis en tête: remporter l’épreuve afin d’obtenir son passeport pour l’épreuve internationale, le Miss Univers, soit le grand frère – la version «adulte» – du Miss Teenager Univers qu’elle a déjà remporté.

«J’aimerais remporter les deux couronnes, ça, c’est certain», exprime-t-elle.

Si elle avoue avoir longtemps hésité à remonter sur la scène, l’Acadienne confie que l’idée ne l’a jamais vraiment abandonnée, qu’elle lui trottait constamment dans la tête.

«C’est une passion pour moi, un défi à relever. Par curiosité, je me suis rendue l’an dernier à la finale du Miss Univers parce qu’elle se déroulait en Amérique, plus précisément à Atlanta aux États-Unis. Et j’ai adoré ce que j’ai vu, ça m’a manqué. J’avais le goût d’y être. Alors cette année, je prends les moyens pour y arriver», explique-t-elle.

Depuis l’annonce de son retour à la compétition, la candidate dit avoir reçu de nombreux messages d’encouragements. Même l’organisation du Miss Teenager Univers a pris la peine d’écrire un mot afin d’encourager son ancienne championne.

«Mais même si je ne gagne pas le Miss Univers Canada, que je ne parviens pas à me rendre à la compétition internationale, ce n’est pas grave. Je veux seulement avoir le sentiment d’être allée jusqu’au bout de cette aventure, d’avoir tenté ma chance», dit-elle.

Pour y arriver à ses fins, Dominique s’est notamment doté d’un programme rigoureux de mise en forme et s’est même adjoint les services d’une ancienne gagnante canadienne de ces deux compétitions (Miss Univers Canada et Miss Univers) afin de la conseiller.

À noter que le concours Miss Univers Canada devait avoir lieu initialement ce mois-ci. En raison de la pandémie de COVID-19 toutefois, il a été reporté à l’automne.