La libérale Cathy Rogers ne sera pas candidate aux prochaines élections 

La députée libérale de Moncton-Sud et ex-ministre des Finances, Cathy Rogers, annonce qu’elle ne sera pas candidate lors des élections du 14 septembre.

L’élue a fait part de sa décision lundi dans une déclaration lue devant la caméra du média en ligne Buzz Local.

Elle a dit être attristée de quitter la politique active.

«Je sens en quelque sorte que je laisse les gens tomber. Mon caucus, mon association de circonscription et mes électeurs, dont bon nombre sont devenus de très bons amis au cours des dernières années.»

Cathy Rogers affirme cependant qu’elle est prête à faire autre chose et à passer plus de temps avec ses proches.

«Mon intention originale, en 2013, était de servir pendant deux ou trois mandats pour voir ce que je pouvais faire comme différence dans l’arène politique.»

Elle explique que depuis ce temps, elle est devenue grand-mère de quatre enfants et que deux autres petits se joindront bientôt à la famille. Elle a aussi prodigué des soins et accompagné son conjoint malade.

«J’ai vraiment été heureuse d’avoir l’occasion de faire des progrès sur d’importants enjeux de politiques publiques pour le Nouveau-Brunswick. Mais je sais aussi que la vie est courte. Il y a encore quelques choses que je veux faire. Et ce que je chéris le plus, c’est le travail qui a un sens et les relations nourrissantes. Je vais continuer de faire tout cela tout en m’occupant de moi-même.»

Cathy Rogers a été professeure à l’Université Crandall et à l’Université du Nouveau-Brunswick pendant plusieurs années avant de se lancer en politique.

Elle a été élue pour la première fois en 2014 et a été réélue en 2018. Elle a notamment été la première femme à occuper le poste de ministre des Finances du Nouveau-Brunswick et a aussi été ministre du Développement social.