Élection provinciale: les candidatures se comblent rapidement

Bien que toujours incomplète, la liste des candidats aux élections provinciales commence à se dessiner. Plusieurs congrès d’investiture ont eu lieu en fin de semaine alors que les partis tentent de nommer des candidats dans toutes les circonscriptions avant la date limite du 28 août.

Le Parti progressiste-conservateur a confirmé les nominations de trois nouveaux candidats en fin de semaine.

Il s’agit de Ryan Cullins dans Fredericton-York, Jill Green dans Fredericton-Nord et Richard Ames dans Carleton-York, la circonscription du député conservateur sortant Carl Urquhart.

La liste des candidats est maintenant presque complète chez les bleus, à l’exception des circonscriptions de Bathurst-Est-Népisiguit-Saint-Isidore, Moncton-Centre, Sussex-Fundy-St. Martins, Fredericton-Grand-Lake, Fredericton-Sud, Carleton et Madawaska-Les-Lacs-Edmundston.

Neuf autres candidats ont été confirmés par le Parti ces derniers jours, en plus des députés sortants qui cherchent à être réélus.

  • Charles Stewart – Campbellton-Dalhousie
  • Louis Robichaud – Restigouche-Chaleur
  • Ann Bard-Lavigne – Bathurst-Ouest-Beresford
  • Jean-Gérard Chiasson – Shippagan-Lamèque-Miscou
  • Robert Trevors – Baie-de-Miramichi-Neguac
  • Arlene Dunn – Saint-John-Havre
  • Margaret Johnson – Carleton-Victoria
  • Roland Michaud – Victoria-La-Vallée
  • Joanne Chantal Bérubé-Gagné – Edmundston-Madawaska-Centre

Chez le Parti libéral, Éric Mallet, candidat libéral de Shippagan-Lamèque-Miscou, a été le dernier à être élu candidat dimanche soir. Il a défait l’ancienne cheffe de cabinet de Robert Gauvin, Caroline Roussel-Beaudin.

Il manque toujours des candidats libéraux dans quatre circonscriptions, soit Fundy-Les-Îles-Saint John-Ouest, Oromocto-Lincoln-Fredericton, New Maryland-Sunbury et Carleton-York.

Treize candidats se sont officiellement ajoutés aux rangs des libéraux ces derniers jours.

  • Josh McCormack – Miramichi-Sud-Ouest-Baie-du-Vin
  • Maxime Bourgeois – Memramcook-Tantramar
  • Tyson Milner – Moncton-Sud, l’ancienne circonscription de la députée sortante Cathy Rogers
  • Mark Black – Moncton-Nord-Ouest
  • Heath Johnson – Riverview
  • Kelley Nagle – Albert
  • Carley Parish – Hampton
  • Robert Hunt – Quispamsis
  • Phil Comeau – Saint-John-Est
  • Tim Jones – Portland-Simonds
  • Eldon Hunter – Fredericton-Grand-Lake
  • Nicole Picot – Fredericton-Sud
  • Randy McKeen – Fredericton-York

L’Acadie Nouvelle a également demandé une liste à jour des candidats du Parti vert et du Nouveau parti démocratique.

Le directeur des communications du NPD provincial, Nathan Davis, nous affirme que les candidatures seront publiées officiellement mercredi matin. Il explique que des candidats ont été approuvés par le Parti, mais qu’ils n’ont pas encore obtenu l’approbation d’Élections NB.

Sur les réseaux sociaux, le chef Mackenzie Thomason a tout de même annoncé qu’il sera candidat dans la circonscription de Fredericton-Nord.

Au Parti vert, le directeur général Marco Morency assure que la liste complète des candidats sera publiée jeudi.

Outre les trois députés verts qui cherchent à obtenir un nouveau mandat, certains candidats ont tout de même annoncé l’officialisation de leur candidature par d’autres moyens, dont Gilles Cormier (Shediac-Beaubassin-Cap-Pelé),  Charles Thériault (Restigouche-Ouest), Carole Chan (Moncton-Centre) et Josephine Watson (Moncton-Sud), entre autres.

La People’s Alliance a recueilli des candidats dans au moins 24 circonscriptions, dont les trois députés sortants Kris Austin, Michelle Conroy et Rick DeSaulniers.

Loin de la parité

Un groupe de pression qui milite pour la parité hommes-femmes en politique a interpellé les chefs de partis dans une lettre, leur sommant d’assurer une représentation égale des sexes dans leurs candidatures.

Le groupe Femmes pour 50% rappelle aux chefs que le sexe féminin ne compose que 22% de la législature.

Parmi les membres du groupe de pression, on retrouve entre autres Aldéa Landry, ancienne députée libérale; Monica Barley, ancienne candidate conservatrice et membre du Conseil d’administration de Vitalité; Lisa Harris, députée libérale, et Dawn Arnold, mairesse de Moncton.

Les deux plus gros partis de la province sont pourtant loin d’assurer cette parité en vue de l’élection du 14 septembre.

Même si des femmes décrochent toutes les candidatures vacantes chez les libéraux et les progressistes-conservateurs, les partis compteront tout de même beaucoup plus de candidats que de candidates.

Actuellement, les candidatures du Parti progressiste-conservateur en sont à 14 femmes et 28 hommes, tandis que les libéraux ont 10 femmes et 35 hommes.

Lors de l’élection provinciale de 2018, le PPC avait 14 femmes et 35 hommes comme candidat, et les libéraux 19 femmes et 30 hommes.

Le plus grand nombre de femmes candidates lors de l’élection provinciale de 2018 provenaient du NPD et du Parti vert, à 25 et 23 candidates respectivement.

David Coon, chef du Parti vert, a affirmé à Global News vendredi qu’il entend avoir la parité hommes-femmes parmi ses candidatures en 2020.