Les verts promettent un nouveau pont entre Lamèque et Shippagan

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick s’engage à reconstruire le pont qui relie les îles de Lamèque et Miscou à la péninsule acadienne s’il est porté au pouvoir lundi.

David Coon en a fait l’annonce samedi alors que ses trois adversaires et lui se lancent dans le sprint final de la course électorale, à moins de deux jours du scrutin.

M. Coon promet qu’un nouveau pont Lamèque-Shippagan serait construit au plus tard en 2022. Les deux îles sont coupées du continent lorsque le pont ferme, a-t-il souligné, ce qui a été le cas lors de la plus récente tempête de verglas dans la région.

« Un gouvernement vert ne jouera pas de petite politique avec les projets d’infrastructure dont le calendrier de réalisation est basé sur des normes de sécurité publique, a déclaré le chef vert dans un communiqué. La sécurité doit dépasser toute considération politique ou partisane. »

Il a aussi relevé que le pont constitue un lien essentiel pour plus de 10 000 personnes, dont des travailleurs du secteur de la santé et des industries de la pêche, de la tourbe et des petits fruits.

M. Coon devait faire campagne aux côtés du leader du Parti vert de l’Île-du-Prince-Édouard, Peter Bevan-Baker, et de la chef par intérim du Parti vert du Canada, Jo-Ann Roberts, samedi. Le trio devait aller à la rencontre d’électeurs à Fredericton, Sackville, Memramcook, Moncton et Shédiac.

Le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs était pour sa part dans le nord du Nouveau-Brunswick, où il devait se rendre à Bathurst et dans six autres communautés avant de terminer la journée sur la côte est de la province. Le premier ministre sortant est attendu à Bouctouche et à Quispamsis dimanche.

De son côté, le chef libéral Kevin Vickers devait faire campagne à Hartland avant de se rendre à Bath, Grand-Sault et Edmundston. Kedgwick, Restigouche Petit Rocher, Bathurst et Neguac figurent sur son itinéraire pour la journée de dimanche.

Quant au chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, il comptait faire campagne dans sa circonscription de Fredericton-Grand Lac, avec des arrêts prévus à Minto et à Chipman.

Finalement, le chef du NPD, Mackenzie Thomason, devait concentrer ses derniers efforts à Fredericton, Moncton, Dieppe et Saint-Jean.