Robert Gauvin réussit son pari dans Baie-de-Shediac-Dieppe

Vice-premier ministre progressiste-conservateur devenu indépendant, Robert Gauvin se retrouve désormais dans le camp de l’opposition libérale.

Vers 22h10, l’ancien comédien menait par 2626 voix dans Baie-de-Shediac-Dieppe face à candidat des bleus, Mathieu Caissie. Devenu député indépendant dans Shippagan-Lamèque-Miscou après avoir claqué la porte du cabinet Higgs à l’hiver, M. Gauvin représentera à Fredericton la circonscription laissée vacante par l’ancien premier ministre Brian Gallant.

«Je suis très heureux. Notre équipe de bénévoles a travaillé très dur», a-t-il déclaré au journal au cours de la soirée. M. Gauvin n’aura toutefois pas vu son souhait d’empêcher le premier ministre d’obtenir un gouvernement se réaliser.

«La population a choisi de donner un gouvernement majoritaire à Blaine Higgs, on doit respecter le choix de la population. Désormais, Blaine Higgs devra dissiper les craintes que les francophones ont au sujet des enjeux linguistiques. À lui de démontrer du leadership et de montrer aux francophones qu’il les respecte vraiment. La balle est dans son camp, nous surveillerons ses faits et gestes», prévient le politicien.

Il reconnaît que la campagne aura été très difficile à mener pour la plupart des candidats.

«Une campagne très difficile. Quand tu ne peux pas parler aux électeurs, c’est difficile d’avoir le pouls de la population. On avancait dans le noir. Il fallait être créatif pour rejoindre les électeurs», déplore Robert Gauvin.

Questionné sur le rôle qu’il entend jouer dans l’opposition, le nouveau député de Baie-de-Shediac Dieppe dit vouloir pousser en faveur du soutien à la relance.

«Il faut que le gouvernement identifie où dépenser pour aider notre économie à répartir», soutient-il.

Si la victoire a largement échappé au progressiste-conservateur Mathieu Caissie, ce dernier a tout de même sorti le champagne lundi soir.

«Nous avons fait une campagne très positive, très productive. C’est une victoire morale. Nous avons obtenu un appui significatif dans une région traditionnellement libérale.»

En 2014, Brian Gallant avait remporté haut la main l’élection dans Baie-de-Shediac-Dieppe, raflant 67% des voix.

M. Caissie, qui espérait pouvoir représenter la communauté francophone au sein du gouvernement Higgs se désole du fait que Daniel Allain, élu dans Moncton-Est, soit le seul représentant acadien de la nouvelle majorité et regrette une «campagne de peur de la part de partis et d’associations».

«C’est le côté triste de la soirée. Ça démontre que le parti progressiste-conservateur, qui a fait beaucoup pour les Acadiens par le passé, doit redoubler d’efforts pour regagner leur coeur.»