Élections 2020: petite analyse sans prétention des résultats

Après 28 jours de campagne, les élections générales provinciales sont derrière nous. L’Acadie Nouvelle vous propose cette petite analyse sans prétention des résultats.

C’est dans la circonscription de Caraquet où le taux de participation a été le plus élevé. Il s’est chiffré à 75,65%. Plus des trois quarts des électeurs inscrits ont également voté dans Tracadie (75,28%) et Kent-Nord (75,21%). Le taux de participation a dépassé les 70% dans pas moins de 14 circonscriptions, lundi.

À l’inverse, c’est dans Saint-Jean-Havre où les électeurs ont été les moins nombreux à se rendre aux urnes. Le taux de participation s’est élevé à 49,07%. Les circonscriptions voisines de Portland-Simonds (52,60%) et de Saint-Jean-Est (55,55%) n’ont guère fait mieux.

C’est le nouveau député libéral de Shippagan-Lamèque-Miscou, Éric Mallet, qui a obtenu le plus de votes, lundi. Il a été le choix de 6834 électeurs, soit 83,5% des votes. Les libéraux Keith Chiasson, dans Tracadie (6175 votes, soit 69%), Isabelle Thériault, dans Caraquet (5928 votes, soit 71,7%), et Robert Gauvin, dans Baie-de-Shediac-Dieppe (5839 votes, soit 59,8%), ainsi que le premier ministre Blaine Higgs, dans Quispamsis (5697 votes, soit 67,9%), ont eux aussi obtenu plus de 5500 votes.

Le triste titre du candidat des cinq grands partis ayant reçu le moins de votes revient au néo-démocrate Steven J. Laforest, dans Fredericton-York. M. Laforest n’a été le choix que de 68 électeurs, soit 0,77% des suffrages.

Parlant des néo-démocrates, ils ont connu une élection extrêmement difficile. Pour un, leur chef, MacKenzie Thomason, n’a récolté que 100 votes dans Fredericton-Nord (soit 1,3%). Il a terminé bon dernier parmi les cinq candidats en lice. En fait, les candidats du NPD ont pris le dernier rang dans 31 des 33 circonscriptions où ils étaient représentés. À titre comparatif, lors des élections de 2018, la chef du NPD, Jennifer McKenzie, avait obtenu 836 votes et 14,7% du suffrage dans Saint-Jean-Havre. Elle avait par la suite démissionné.

C’est évidemment Éric Mallet qui l’a emporté avec la plus grande marge. Le libéral a obtenu 6120 votes de plus que son plus proche poursuivant, le progressiste-conservateur Jean-Gérard Chiasson.

La plupart des nouveaux députés ont été élus sans équivoque lundi. Les deux courses les plus serrées de la soirée ont été dans Memramcook-Tantramar et dans Carleton-Victoria. Dans le premier cas, la verte Megan Mitton l’a emporté par 523 votes alors que dans le second, la progressiste-conservatrice Margaret Johnson a obtenu 391 votes de plus que le député libéral sortant Andrew Harvey.

Si les victoires des députés libéraux ont été pour la plupart décisives dans le Nord, les choses ont été plus compliquées pour les troupes de Kevin Vickers dans le Sud. Dans les 22 circonscriptions des régions de Fredericton, de Saint-Jean et du Sud-Ouest, les candidats libéraux ont terminé troisièmes dans sept circonscriptions et quatrièmes dans six comtés (en incluant le candidat John Gardner qui a été écarté du parti dans Sainte-Croix à la mi-campagne en raison de propos controversés).

Les pertes libérales dans ces 22 circonscriptions ont notamment été faites au profit de la People’s Alliance. Les candidats qui se présentaient sous la bannière mauve ont en effet remporté une victoire (Kris Austin dans Fredericton-Grand-Lake), terminé deuxièmes dans cinq circonscriptions et troisièmes à six autres endroits.

Les verts ont également profité de l’impopularité des libéraux dans le Sud en plus de connaître quelques beaux succès dans le Nord. Le parti écologiste a fait réélire les trois députés qui avaient été portés au pouvoir en 2018 (le chef David Coon ainsi que ses lieutenants Kevin Arseneault et Megan Mitton). Des candidats verts ont de plus terminé deuxièmes dans pas moins de 12 circonscriptions.

Dans les 12 circonscriptions du Nord de la province (en excluant Baie-de-Miramichi-Néguac et Carleton-Victoria), les libéraux ont obtenu 67,1% des votes, contre 17,5% pour les progressistes-conservateurs, 12,8% pour les verts et 2,6% pour le candidat indépendant Roland Michaud dans Victoria-La-Vallée. Les libéraux ont évidemment remporté les 12 sièges de la région, chaque fois par une marge moyenne de 3045 votes.

Les 10 circonscriptions du Grand Moncton (de Shediac jusqu’à Riverview) ont été le reflet parfait de la division nord-sud qui a été observée lundi. Les circonscriptions les plus au nord et à l’est ont majoritairement voté rouge alors que celles du sud et de l’ouest ont donné leur appui aux bleus. Globalement, la région a fait élire quatre libéraux, cinq conservateurs et un vert. Le vote s’est décliné ainsi: 39,3% pour les libéraux, 36,5% pour les progressistes-conservateurs, 17,2% pour les verts, 4,5% pour la People’s Alliance et 2,5% pour le NPD.