Rue Main à Moncton: le retrait de la piste cyclable a peu d’impact sur les commerçants

Si la piste cyclable installée pendant l’été sur la rue Main au centre-ville de Moncton a fait souffrir les commerçants, ceux-ci pourraient voir une augmentation de leur chiffre d’affaires quelques semaines après son retrait. Est-ce le cas?

«Nous n’avons pas fait de sondage à ce sujet», indique la directrice du regroupement de l’organisme Downtown Moncton Centreville, Anne Poirier Basque.

La porte-parole des gens d’affaires soutient néanmoins que les consommateurs ont évité la rue Main à cause de sa piste cyclable et de son sens unique entre ses intersections avec les rues Lutz et Botsford. Elle affirme les avoir vus préférer la rue St-George, par exemple.

La lobbyiste affirme que les commerçants et les restaurateurs en ont beaucoup souffert du 22 juin à la mi-août (la période de sept semaines au cours de laquelle la Main a été à sens unique).

Son organisme a convaincu les conseillers municipaux de retirer la quarantaine de blocs de béton déposés au milieu de la rue en leur présentant une pétition signée par 26 entrepreneurs.

«C’était moins la piste cyclable que la voie unique, le problème, précise Mme Poirier Basque. On ne voulait pas fermer l’accès au centre-ville. Je n’ai jamais été en désaccord avec la piste cyclable, mais il faudrait y penser davantage et mieux la concevoir. C’était un tronçon sur quelques pâtés de maisons, mal connecté au parc riverain.»

Elle observe que beaucoup plus de gens circulent maintenant sur la rue Main en centre-ville. Elle explique toutefois le phénomène par le retour des travailleurs à leurs bureaux lié à l’éloignement de la pandémie de COVID-19, non par le double sens de circulation.

«C’est mieux, mais ça ne fait pas une grosse différence», observe en outre la copropriétaire du magasin de vêtements Stile, Gracia Williston au sujet du retrait de la piste cyclable.

«Il n’y pas eu d’augmentation de nos revenus, aucun changement», constate également la gérante du magasin de souvenirs My Home Mercantile, Tara Steeves.

«Il n’y a pas eu de croissance que ce soit avec ou sans la piste cyclable, confirme Joe Vasseur derrière le comptoir du dépanneur Keating’s. Mais maintenant, les gens ne se plaignent plus à cause des difficultés de stationnement et je n’ai plus de problèmes de livraison.»

La Ville de Moncton a décidé en juin de rendre une portion de la rue Main à sens unique, d’y installer une piste cyclable et d’interdire aux voitures de s’y garer du côté nord. Elle avait pour objectif de favoriser l’installation de terrasses et la venue de consommateurs alors que la pandémie de COVID-19 sévissait.