Éclosion d’une bactérie associée aux mollusques et aux crustacés

Une éclosion de la bactérie Vibrio parahaemolyticus, associée aux mollusques et aux crustacés, a été déclarée à la suite de neuf cas d’infection confirmés dans la province.

«Alors que la Santé publique continue à enquêter sur la cause précise de l’éclosion, je conseille à tous les Néo-Brunswickois de s’assurer d’acheter des mollusques, crustacés et autres fruits de mer auprès d’un établissement titulaire d’un permis ou de les récolter dans des zones où la pêche est actuellement autorisée par le ministère des Pêches et des Océans», a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Faites bien cuire les mollusques et crustacés, tels que les moules, les huîtres, les coques et les palourdes, avant de les consommer. »

La bactérie Vibrio parahaemolyticus est couramment associée à la consommation et à la manipulation de mollusques et crustacés crus tels que les huîtres, les coques, les palourdes et les moules.

Les cas confirmés ont été signalés dans les parties nord et est de la province. Le Nouveau-Brunswick enregistre, en moyenne, deux ou trois cas de Vibrio parahaemolyticus par année.

«Les Néo-Brunswickois sont encouragés à consommer des fruits de mer sains tels que les coques, les palourdes, les moules et les huîtres, mais ils doivent être conscients que des températures plus chaudes peuvent augmenter les risques de bactéries dans ces aliments, a souligné la Dre Russell. Le risque d’intoxication alimentaire peut être diminué en suivant quelques simples directives de salubrité alimentaire comme se laver les mains avant et après avoir manipulé ces aliments; conserver les mollusques et les fruits de mer crus à quatre degrés Celsius dans le réfrigérateur ou sur de la glace avant la cuisson; et réfrigérer les restes sans tarder.»

Vibrio parahaemolyticus est une bactérie naturellement présente dans l’eau de mer. La bactérie peut se développer dans les mollusques et crustacés, comme les coques, les palourdes, les huîtres et les moules, lorsque la température de la mer est plus élevée, par exemple pendant les mois d’été. La manipulation ou la consommation de mollusques et crustacés crus ou insuffisamment cuits peut entraîner des maladies. Les symptômes apparaissent habituellement de 12 à 24 heures après l’infection. La plupart des gens qui tombent malades souffrent de diarrhée, mais ils peuvent également avoir des maux de tête, de la nausée, des vomissements et de la fièvre. Les symptômes durent généralement moins d’une semaine.

La maladie ne se transmet pas d’une personne à l’autre.