Le requin Brunswick nage au large du parc national Kouchibouguac

Brunswick, un grand requin blanc de près de neuf pieds, nage maintenant au large du parc national Kouchigouguac.

L’émetteur du gros poisson a transmis sa position pour la première fois en près de deux mois, jeudi.

Sur la carte de l’organisme OCEARCH, on peut voir que Brunswick se trouve dans la baie sur laquelle donne les villages de Pointe-Sapin, de Claire-Fontaine et de Bedec, notamment.

La dernière fois que le signal de Brunswick avait été repéré, c’était le 20 juillet, au large de Lamèque.

On peut donc supposer, sans toutefois en être certain, que le grand requin blanc a passé tout l’été au large de la côte acadienne et que, à l’instar des membres de son espèce, migre maintenant vers les eaux plus chaudes de la Floride pour l’hiver.

Brunswick est un des requins munis d’un émetteur d’ORCEARCH qui s’est aventuré le plus au nord au cours des dernières années, la plupart de ses cousins préférant les eaux beaucoup plus tempérées de la Nouvelle-Angleterre en été.

En plus d’avoir nagé au large de Lamèque cet été, Brunswick a été repéré dans les eaux qui bordent Belledune (septembre 2019), Miscou (octobre 2019) et Saint-Louis-de-Kent (juillet 2020).

Parmi tous les grands requins blancs suivis par ORCEARCH, seulement trois nages dans le golfe du Saint-Laurent en ce moment, soit Teazer (qui est au large des îles de la Madeleine), Vimy (qui est sur la pointe nord-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard) et Breton (au large du Cap-Breton).

Il est à noter que Brunswick est un poids plume comparativement à ses compères du golfe. Avec ses 431 livres, il ne fait pas le poids comparativement à Vimy (1164 livres) et, surtout, Breton (1437 livres réparties sur plus de 13 pieds…). – AN