Teddy devrait frapper les Maritimes, mais éviter le Nouveau-Brunswick

L’ouragan Teddy devrait frapper mercredi les régions du Canada atlantique en tant que tempête post-tropicale, mais ses effets ne devraient pas être aussi graves que la tempête post-tropicale Dorian, qui avait balayé la région il y a un an.

Dimanche, lors d’une séance d’information technique, Bob Robichaud, du Centre canadien des ouragans a précisé que Teddy, un ouragan de catégorie 2, était à environ 1000 kilomètres au sud de Halifax.

M. Robichaud a expliqué que la tempête avait tourné vers le nord près des Bermudes et qu’elle devrait rester dans cette trajectoire au cours des 48 prochaines heures.

Lorsque Teddy rencontrera un autre système météorologique au large des eaux canadiennes, mardi, les vents augmenteront et la pluie tombera sur toute la Nouvelle-Écosse.

Les vents pourraient atteindre 90 kilomètres/heure, mardi, le long de la côte. Le reste de la province devrait avoir des rafales de 60 à 70 kilomètres/heure. Des rafales sont également prévues à l’Île-du-Prince-Édouard.

« On prévoit que le centre de la tempête devrait passer sur l’est de la Nouvelle-Écosse pour ensuite poursuivre son trajet vers Terre-Neuve-et-Labrador durant la soirée de mercredi », a expliqué M. Robichaud.

Mercredi, lorsque le centre de la tempête passera près de la province, les vents pourraient souffler jusqu’à 100 kilomètres/heure. Mais pour l’instant, selon la trajectoire, il s’agit d’une très mince bande de terre dans le comté de Guysborough et dans l’est du Cap-Breton.

« Cette bande de vents forts là devrait rester au large. Il va peut-être y avoir une petite région dans l’est de la Nouvelle-Écosse qui pourrait avoir des vents forts, mais ce n’est certainement pas de l’ampleur qu’on a vu l’année passée », a indiqué M. Robichaud, faisant référence à la tempête Dorian.

De 50 à 100 millimètres de pluie pourraient tomber par endroits, en plus de hautes vagues et des vagues déferlantes le long de la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse.

Au large, toutefois, des vents de force d’ouragan pourraient se faire sentir, ce qui pourrait être potentiellement dangereux pour la communauté marine, a prévenu M. Robichaud.

De son côté, le Nouveau-Brunswick devrait être relativement épargné. Le sud-est de la province, qui devrait être la région la plus touchée, devrait s’attendre à recevoir de 20 à 30 millimètres de pluie. Il pourrait y avoir des vents dans l’Est mercredi, lorsque la tempête sera au large de la Nouvelle-Écosse, mais ce rien de potentiellement dommageable, a assuré M. Robichaud.

Les Québécois n’ont pas à s’inquiéter non plus.

« Il va probablement avoir de la pluie associée avec Teddy le long de la Côte-Nord, il pourrait y avoir des vents sur les Îles-de-la-Madeleine, mais comme c’est là on ne prévoit rien de vraiment destructeur au Québec », a précisé M. Robichaud.