Tracadie participera à l’étude sur les services d’incendie dans la Péninsule

La Municipalité régionale de Tracadie participera à une importante étude sur l’optimisation des services d’incendie dans la Péninsule acadienne.

La Commission des services régionaux de la Péninsule acadienne souhaite réaliser cette étude depuis trois ans déjà, mais jusqu’à présent, cela n’a pas été possible. L’an dernier, la Municipalité régionale de Tracadie a refusé de verser un montant de 12 000$ pour cette étude, dont la facture s’élève à environ 75 000$.

La MRT sera de la partie en 2021. Elle mettra de côté 14 000$ dans son budget pour l’année 2021 afin de couvrir une partie de l’étude qui sera réalisée dans l’ensemble de la Péninsule acadienne.

«Au cours des dernières années, nous avons eu quelques déficits consécutifs et nous avions dû remonter la pente. Il a fallu faire des choix difficiles. Mais à la dernière rencontre de la CSRPA, on nous a apporté des arguments importants et je crois qu’il faut peut-être changer notre position», a indiqué Denis Losier, lors d’une récente rencontre plénière du conseil municipal de Tracadie.

Le printemps dernier, une usine de transformation à Val-Comeau (quartier 5) a été complètement détruite dans un violent brasier. En plus du Service d’incendie de Tracadie, les brigades de Néguac, Saint-Isidore, Paquetville et Notre-Dame-des-Érables sont intervenus pour maîtriser les flammes.

«Des fois, quand il se passe des choses d’envergure, ça fait réfléchir, surtout lorsqu’on tient compte du nombre de brigades qui sont venues donner un coup de main à la nôtre. Même si 75 000$ constitue un montant assez exorbitant, en étant plusieurs à le payer, c’est plus facile. Dans des situations de grande urgence, il nous faut tout le monde.»