Hausse «surprenante» des inscriptions au Campus de Shippagan

Les nouvelles sont bonnes à l’Université de Moncton, Campus de Shippagan. Alors que le milieu de l’enseignement universitaire au Canada prévoyait des baisses d’environ 30% du nombre de ses inscriptions, la tendance est tout autre à l’établissement postsecondaire situé dans la Péninsule acadienne.

Avec 72 étudiants de plus, ce qui porte le total à 438 à la rentrée automnale, il s’agit d’un bond – du jamais vu, en fait – de 21%!

Les programmes en administration des affaires et en sciences de la santé ont connu une augmentation significative, suivis par les programmes en travail social, éducation primaire et science infirmière.

Il faut revenir aux années 2007 et 2010 pour approcher ces chiffres, a fait savoir la direction de l’UMCS.

Partout au pays, on annonçait une catastrophe devant la baisse anticipée des inscriptions aux études universitaires. Cependant, ces scénarios les plus pessimistes ont apparemment épargné les trois campus de l’Université de Moncton, puisque la fréquentation à Moncton (3726, une baisse de 35, soit moins de 1%) et à Edmundston (358, une baisse de 4, soit 1%) est demeurée relativement stable cet automne.

Alors, comment expliquer ce qui a tout l’air d’une exception? Une heureuse exception, certes, mais une exception quand même à l’UMCS?

«On savait qu’on allait avoir une augmentation chez nous, mais de cette ampleur est en effet surprenant, confie le doyen des études de l’UMCS, Yves Bourgeois. Au début de l’été, les prévisions parlaient d’une baisse de 30% à l’échelle nationale et on était parti avec ces chiffres. C’est vrai qu’on a craint le pire, mais on a travaillé extrêmement fort, avec comme objectif d’au moins maintenir notre fréquentation de 2019. Le personnel a sacrifié ses vacances pour appeler les étudiants et les convaincre de venir chez nous.»

De l’avis du doyen, trois éléments ont su jouer dans la balance et rassurer la communauté étudiante du campus péninsulaire.

D’abord, la décision d’y aller avec du présentiel tout en respectant les mesures de sécurité face à la pandémie, ce qui a pu garder un bon climat dans l’enceinte. Ensuite, la présence accrue d’étudiants internationaux, autant sur le campus que par l’enseignement en ligne. Enfin, l’ajout d’une vingtaine d’étudiants en première session aux études internationales.

«Offrir une session en personne a rassuré beaucoup de monde. Cela n’a pas été évident par contre. Par exemple, nous avons dû transformer un gymnase en salle de classe. Aussi, nos étudiants internationaux se sentent en sécurité chez nous et ceux qui suivent les cours à distance, soit par raison de mobilité ou de santé, bénéficient d’une bonne technologie. Nous avons su trouver une bonne solution pour tout notre monde», explique M. Bourgeois.

Il indique également que le fait que l’absence du coronavirus de la Péninsule acadienne depuis le début de la crise sanitaire n’a pas eu un énorme effet sur le nombre d’inscriptions.

L’équipe de l’UMCS aborde ce succès avec plaisir, mais aussi avec beaucoup d’humilité, parce qu’elle sait que tout peut basculer dans une semaine ou dans un mois si jamais la COVID-19 venait à s’inviter dans la danse.

C’est pourquoi la direction a déjà prévu des plans alternatifs au cas d’un retour à des mesures de confinement plus strictes.

«Nous ne sommes pas à l’abri d’un risque d’éclosion. Ça peut arriver la semaine prochaine ou la session prochaine. Il ne faut pas baisser la garde. Nous sommes préparés et nous avons rassuré nos étudiants que leur santé est notre priorité. Nous avons un plan opérationnel et nous devons le respecter. Si nous ne pouvons plus assurer le présentiel, nous sommes prêts pour l’enseignement complet à distance. Nous vivons une situation inusitée», a-t-il indiqué.

«C’est une très bonne nouvelle pour notre campus et c’est à l’équipe en place que reviennent les honneurs de cette belle réalisation, particulièrement en temps de pandémie », a renchéri le vice-recteur Sid Ahmed Selouani, qui remercie les membres de la communauté universitaire pour sa collaboration dans le respect des mesures en place afin d’assurer la sécurité de tous.