Des profits record annoncés par Cannabis NB

Les profits enregistrés par Cannabis NB continuent d’augmenter, alors que Blaine Higgs s’apprête à décider s’il va privatiser la vente de pot.

Selon des données publiées jeudi par la société de la Couronne, les ventes et les profits ont augmenté considérablement au cours du trimestre ayant pris fin le 27 septembre.

Les ventes de cannabis récréatif se sont chiffrées à 20,1 millions $, en hausse de 23,1% par rapport au trimestre précédent et en hausse de 87,1% par rapport à la même période en 2019.

Les profits ont atteint 3,3 millions $ au cours des trois derniers mois. C’est deux fois plus qu’au trimestre précédent et il s’agit d’un nouveau record pour Cannabis NB.

«Il y a un an, on nous a donné le mandat de redresser Cannabis NB et nous l’avons fait. Je reste très confiant en notre potentiel à l’avenir», a déclaré son PDG, Patrick Parent en point de presse à Fredericton.

Cannabis NB poursuit sur sa lancée

La société de la Couronne – dont les succursales ont ouvert leurs portes en octobre 2018 lors de la légalisation du pot récréatif – a nagé dans l’encre rouge au cours des premiers mois de son existence.

Elle a perdu plus de 17 millions $ au cours de ses 17 premiers mois d’activités. Sa situation financière s’est ensuite améliorée.

Elle a rapporté des modestes profits de 500 000$ au cours des trois premiers mois de 2020. Le trimestre suivant, elle a rapporté des profits de 1,4 million $. Mine de rien, Cannabis NB a donc enregistré un bénéfice net de 5,2 millions $ cette année.

Cannabis NB a réussi ce revirement en réduisant ses dépenses, en négociant de meilleures ententes avec ses fournisseurs et en offrant des produits plus abordables, selon Patrick Parent.

«Nous avons été le premier détaillant au pays à offrir une once (soit environ 28 grammes) à 100$. Et la plupart des fleurs séchées que nous offrons sont les moins dispendieuses au pays. En fait, en ce moment, Cannabis NB a le plus de profits par personne au Canada et nous pouvons tous en être fiers», a-t-il dit jeudi.

Il s’attend à ce que la croissance de Cannabis NB continue de s’accélérer et qu’elle soit en mesure de rendre à Alcool NB les sommes qui lui avaient été avancées lors de ses premiers mois d’existence.

«Il y a des coûts de démarrage dans toute nouvelle entreprise. Et nous sommes très fiers de dire que nous avons déjà remboursé une partie importante de ces sommes. Nous prévoyons que le remboursement sera terminé dans deux à trois ans.»

Ces données encourageantes sont publiées alors que le premier ministre s’apprête à décider ce qu’il fera du monopole de Cannabis NB.
Au cours de son premier mandat, le gouvernement provincial a publié un appel d’offres afin de céder les droits exclusifs de la vente du pot dans la province.

Blaine Higgs a affirmé lors de la campagne électorale que l’analyse de ces offres serait sur le bureau du prochain premier ministre après les élections.

En point de presse, jeudi, Patrick Parent a rappelé qu’il n’est pas impliqué de près ou de loin dans ce processus. Il a cependant laissé entendre que lui et son équipe se préparent au cas où Blaine Higgs déciderait de ne pas privatiser la vente de cannabis récréatif.

«Nous travaillons sur un plan dans l’éventualité où nous sommes choisis comme détaillant. Si c’est le cas, nous évaluerons la possibilité d’augmenter notre présence (dans la province)», a-t-il dit.