Halloween: le gouvernement autorise la cueillette de bonbons

La cueillette de bonbons à l’occasion de l’Halloween sera permise par le gouvernement provincial à condition que les petits monstres et leurs accompagnateurs suivent les conseils de la Santé publique.

La province a publié vendredi ses recommandations pour les célébrations de l’Halloween. L’accent est mis sur la propreté et la prudence pour réduire les risques de propagation de la COVID-19.

«Les choses seront différentes cette année, mais nous pouvons nous ajuster. […] Si les lignes directrices sont suivies, tout le monde devrait être en mesure de passer une Halloween qui sera à la fois sécuritaire et amusante», a dit la médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell.

La Santé publique demande aux résidents qui distribueront des friandises de ne pas offrir de bonbons faits maison, de se désinfecter les mains entre chaque visiteur et de garder propres les surfaces touchées fréquemment (les poignées de porte, les sonnettes et les rampes).

«Songez à la possibilité d’offrir des gâteries non alimentaires, comme des autocollants ou des crayons couleur», a conseillé la Dre Russell.

D’autres options sont suggérées, telles que des petits jouets, des carnets de notes, des effaces, des livres à colorier, des laissez-passer pour des activités ou des livres.

On demande aux gens qui offrent des bonbons ou des petits cadeaux de ne pas les mettre dans un bol qui permet aux enfants de tous les toucher. Une solution alternative est de distribuer les bonbons dans de petits sacs individuels.

La Dre Russell demande aux parents de s’assurer que les enfants se lavent les mains en quittant la maison et à leur retour. Ils doivent aussi traîner du désinfectant avec eux pendant la virée costumée pour désinfecter les mains de leurs enfants en route au besoin.

Il est conseillé aux enfants et aux adultes qui participent à une activité de l’Halloween à l’extérieur de leur domicile de porter un masque de tissu (sauf s’ils bénéficient d’une exception).

La Santé publique recommande aux gens qui font partie d’un groupe à risque élevé de ne pas participer aux activités de l’Halloween (et d’attendre plusieurs jours après la fête avant d’entrer en contact avec des enfants qui ont fait une collecte de bonbons).

Les aînés, les gens souffrant de maladie cardiaque, d’hypertension, de maladie pulmonaire, de diabète et de cancer ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli par une maladie ou un traitement sont particulièrement à risque.

Et si vous ne souhaitez pas que les jeunes costumés viennent sonner chez vous – parce qu’un membre de votre ménage fait partie d’un groupe à risque par exemple – la Santé publique a pensé à vous.

Elle vous recommande de placer une affiche sur votre porte sur laquelle on peut lire «Bonne Halloween en toute sécurité! Pas de visiteurs s’il vous plaît.»

«Cela peut vous permettre de vous sentir en sécurité et vous saurez que les gens respecteront vos souhaits et qu’ils ne vous mettront pas à risque de contracter la COVID-19 ou de la transmettre à l’un de vos proches à risque», a expliqué la Dre Russell.

À noter que certaines communautés du Nouveau-Brunswick ont déjà annoncé que – contrairement au gouvernement provincial – elles ne permettront pas la collecte des bonbons à l’occasion de l’Halloween.