Un mois d’octobre en deux temps

Fidèle à sa réputation, le mois d’octobre apportera aux Néo-Brunswickois un mélange de conditions météorologiques allant du meilleur au pire.

La chaîne spécialisée MétéoMédia qualifie octobre de «mois des extrêmes».

Il est ainsi fréquent de constater durant le 10e mois de l’année d’importantes variations de température et de conditions météorologiques.

L’avènement de l’été des Indiens avec des températures pouvant parfois atteindre – voire dépasser – 25°C peut aisément être suivi ou précédé d’un chapitre de temps frais marqué par des précipitations sous forme de neige.

Un survol des relevés météorologiques des dernières années au Nouveau-Brunswick fait état de traces de neige aussi tôt que la première semaine du mois d’octobre à différents endroits dans la province.

À l’inverse, la capitale provinciale Fredericton a déjà enregistré des températures de 29°C durant la deuxième semaine du mois.

Rien n’indique toutefois qu’octobre 2020 passera à l’histoire. Après une première semaine où les températures sont demeurées relativement proches des normales saisonnières, le long week-end de l’Action de grâces devrait être marqué par l’arrivée d’une longue période de temps doux et ensoleillé.

Une masse d’air chaud en provenance du Sud des États-Unis devrait permettre au mercure d’atteindre 18°C dimanche prochain.

Les températures devraient se maintenir au-delà des normales saisonnières tout au long de la semaine prochaine, le jour comme la nuit.

Dans ses prévisions météorologiques à plus long terme, la firme américaine AccuWeather prévoit toutefois pour l’ensemble du Nouveau-Brunswick un retour à des conditions automnales au cours de la deuxième moitié du mois d’octobre, avec un mercure qui ne devrait pas dépasser la barre des 10°C le jour et approcher dangereusement le point de congélation durant la nuit.