Fraude: une ancienne directrice d’école plaide coupable

Au premier jour de son procès pour fraude, l’ex-directrice d’une école secondaire du Restigouche, Chantal Berthelotte, a choisi de reconnaître sa culpabilité.

Le procès de Mme Berthelotte devait commencer lundi à la Cour du Banc de la Reine de Campbellton devant juge seul.

En raison de la preuve volumineuse, 20 jours de procédures (5 au 30 octobre) avaient été réservés pour les procédures.

L’ancienne directrice est accusée d’avoir – par supercherie, mensonges ou autres moyens – fraudé pour une somme supérieure à 5000$ l’établissement dont elle avait la responsabilité, soit l’école Aux quatre vents de Dalhousie.

Les faits se seraient déroulés entre janvier 2009 et le 28 février 2013.

Cette accusation découle d’une enquête de la GRC à la suite d’une plainte du District scolaire francophone Nord-Est concernant des irrégularités financières dans les budgets de l’école AQV.

Le procès devait s’ouvrir six ans après le début de l’enquête policière.

En février, Mme Berthelotte avait plaidé non coupable aux accusations de fraudes portées à son endroit. À l’ouverture de son procès lundi, elle a toutefois fait volte-face et reconnu sa culpabilité aux faits reprochés.

Les avocats de la Défense et de la Couronne ont préparé conjointement un exposé des faits qui sera lu en Cour le 15 décembre. C’est à cette même date que l’accusée devrait connaître sa peine – qui fait d’ailleurs l’objet d’une proposition conjointe préparée par la poursuite et la défense.