Cabinet fantôme libéral: nomination pour Isabelle Thériault

La députée Isabelle Thériault devient chef adjointe par intérim du Parti libéral. Mme Thériault devient aussi la porte-parole de l’opposition officielle en matière de tourisme, de patrimoine et de culture et en matière d’égalité des femmes.

Le chef par intérim du Parti libéral, Roger Melanson, a annoncé lundi la nomination de la députée de Caraquet dans le cadre du dévoilement de son cabinet fantôme.

Le député de Campbellton-Dalhousie, Guy Arseneault, demeure leader parlementaire de l’opposition officielle. Il sera épaulé par le député de Tracadie-Sheila, Keith Chiasson, à titre de leader adjoint.

Le député d’Edmundston-Madawaska-Centre, Jean-Claude D’Amours, conserve le dossier de la santé, alors que celui de l’éducation est confié au député Benoît Bourque de Kent-Sud. M. Bourque se chargera aussi des questions touchant à la Francophonie et à la Loi sur les langues officielles.

Robert McKee de Moncton-Centre s’occupera des questions concernant le ministère des Finances, le Conseil du trésor et le bureau du procureur général.

L’ancien vice-premier ministre progressiste-conservateur devenu député libéral, Robert Gauvin, devient porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement social et d’affaires rurales.

Roger Melanson a confié l’environnement et les changements climatiques à la députée Francine Landry de Madawaska-les-Lacs-Edmundston.

Le Parti libéral a réussi à faire élire 17 députés lors des élections du 14 septembre contre 27 pour le Parti progressiste-conservateur, 3 pour le Parti vert et deux pour l’Alliance des gens.

Les députés ont rendez-vous à Fredericton, mercredi, pour choisir un nouveau président de l’Assemblée législative.

La nouvelle session législative devrait commencer à la mi-novembre avec le discours du trône du gouvernement de Blaine Higgs. – MRC