Éclosion à Moncton: plusieurs foyers de soins se confinent

Après que des résidents du Manoir Notre-Dame à Moncton aient été déclarés positifs à la COVID-19, d’autres établissements de soins pour personnes âgées ferment leurs portes aux visiteurs par mesure de précaution.

Mardi, la Santé publique a confirmé que deux résidents du foyer de soins spéciaux de Moncton sont atteints du coronavirus.

Quelques heures plus tard, la Villa Providence de Shediac et la Villa du Repos de Moncton, située à deux pas du Manoir Notre-Dame, ont annoncé qu’ils refuseront tous les visiteurs pour une période de deux semaines.

Le directeur général des deux établissements, Ronald LeBlanc, assure qu’aucun cas n’y a été recensé jusqu’à présent. Il dit avoir pris cette décision en raison de la proximité de la Villa du Repos du lieu de l’éclosion et de la disposition des lieux de la Villa Providence qui empêche la distanciation et présente donc des risques accrus de propagation

Si on devait être touché, ce serait terrible. On préfère ne pas prendre de chance et voir où on se situe dans deux semaines, lance-t-il. Ma priorité, c’est la santé et la sécurité des résidents et des employés.»

Les contacts avec les proches se feront désormais via le téléphone, l’application Facetime ou par la fenêtre de la chambre. Des exceptions pourraient être faites pour des raisons de compassion, par exemple en fin de vie.

Ronald LeBlanc reconnaît que le niveau d’anxiété des employés est à son comble. «Tout le monde a peur, c’est dans nos têtes sans arrêt», dit-il.

Les équipes de la Santé publique ont procédé au dépistage massif de 110 autres résidents et des 56 employés du Manoir Notre-Dame.

La fille d’une résidente a également confié à l’Acadie Nouvelle sa grande inquiétude d’apprendre que la COVID-19 s’est propagée au sein d’une «population extrêmement vulnérable».

«Vous pouvez imaginer le niveau d’anxiété des familles et des résidents qui, certains en raison de leur état de santé, ne comprennent pas tout ce qu’il se passe», souffle-t-elle.

La direction d’Hillcore Atlantic, qui gère la Résidence Moncton ainsi l’Auberge du Soleil et la résidence Oasis à Dieppe, n’a pas attendu de recevoir les résultats des dépistages pour prendre les devants.

Les visites ont été suspendues et seules les sorties d’ordre médicales seront désormais autorisées.

«Nous allons suivre l’évolution de la situation de très près et si nécessaire, nous poursuivrons le confinement lorsque la période de 14 jours sera terminée si nous en sentons le besoin», peut-on lire dans un message adressé aux familles.

La Résidence O Bons Soins de Shediac a quant à elle confirmé qu’elle fermait ses portes au public «jusqu’à nouvel ordre», sauf circonstances exceptionnelles.

Isolés pendant plusieurs mois, bon nombre de résidents des foyers de soins souffrent de solitude et d’abandon depuis le depuis de la pandémie. Malgré un assouplissement des règles, certains établissements n’ouvrent toujours pas leurs portes aux visiteurs faute de disposer de suffisamment de personnel pour les accueillir tout en respectant les protocoles de sécurité.